Partagez | 
 

 Le carnet d'adresses -PV Natas-

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Le carnet d'adresses -PV Natas-   Mar 4 Sep - 19:51

C'était sensé être des vacances, oui, des vacances, en effet, tout à fait même. De magnifiques vacances au bord de la côte de Blu. Elle avait en effet passé quelques jours avec l'enfant de la Créatrice auprès de qui elle s'est attachée comme une grande soeur, mais il était retourné à l'aventure et Juliette était restée seule sur la plage avec Alpha et Oméga pour lui tenir compagnie. Ces derniers se châmaillaient encore de manière ennuyeuse pour Juliette qui avait l'habitude de ces discussions.

Elle avait la tête en compote avec les histoires à Rosa, et ces vacances devaient lui remettre les idées en place. Mais au final, elle ne trouvait toujours pas de solutions. Elle n'était pas faite pour être la figure de Rosa de base, elle y avait été poussée par simple charisme physique. Maintenant, elle est le symbole d'une mafia en perdition et elle est la cible de nombreux complots voilés sous des sourires narquois. Elle en soupirait, les vagues caressant ses jambes. Elle était dans sa tenue de base, ayant échangé le maillot de bain pour ses vêtements coquets, elle s'en fichait de les mouiller, elle présager déjà qu'elle allait mourir de manière débile bientôt. Comme d'habitude.

Elle en oubliait ses compagnons, tant elle avait du soucis pour elle, au point de ne pas les entendre l'appeler, d'une voix forte d'ailleurs, alors que pourtant ils étaient juste à côté, comment ne pouvait-t-elle pas les entendre? Eh bien, quand elle les entendis enfin, elle regretta de ne pas les avoir écouté plus tôt.

"LA VAGUE !!! LA VAGUE!!!"

Ils avaient détalés très vite avec leur forme volante alors que Juliette assistait sous ses yeux éberlués à une vague si énorme qu'elle savait qu'elle n'avait aucun espoir de survie, elle n'aurait même pas le temps de se relever. Elle ferma donc juste les yeux, avant de se faire balayer avec la violence la plus totale. Elle manquait d'air, certains membres n'étaient pas à la bonne place, comme ses jambes, s'étant prise les rochers sur la côte, et la vague l'avait enseveli sous tant de sable qu'il fallait vraiment vouloir un trésor pour aller chercher aussi profond.

--------

C'est quand alors, une dizaine de minutes plus tard, on vint la déterrer, que Juliette cru à un miracle. Elle avait souffert d'un manque intense d'oxygène, son corps compressé sous le sable. Elle détestait les morts lentes car elles étaient très durs à supporter, même pour une immortelle comme elle.

Elle cru qu'elle n'allait pas mourir cette fois-ci, enfin ! Ses yeux brillaient de joie, elle crachait maintes sable de ses poumons, tout en tendant les bras vers son sauveur en contre-jour. Elle n'eut que l'occasion de ressentir quelque chose s'enfoncer dans sa poitrine, qui coupa net la vie en elle, mais dans un dernier élan de déséspoir, elle s'aggripa, malencontreusement, au cou de son sauveur afin d'espèrer une dernière aide. Mais non, c'était trop tard. La lueur dans ses yeux s'éteignait alors, elle est mourrut.

--------

Bon sang ! Celle là fut horrible ! Pensa Juliette en bondissant de son trône en toussant comme si elle avait encore le sable dans les poumons. Oméga et Alpha la taquinaient en affirmant qu'elle avait qu'à les écouter. Elle gonfla les joues et se téléporta en oiseau voyageur jusqu'à Blu. Elle s'entraîne à maîtriser sa téléportation. A priori, personne ne l'oubli quand son pouvoir s'active, peut-être est-ce dû à l'Onirique, tout simplement? Mais rien ne prédisait que sa téléportation allait marcher, elle réussissait une fois sur 100. Mais elle essayait quand même, c'était déjà ça, hein?

Et après les horreurs qu'elle avait vécu, le Karma fut enfin clément, et elle réapparut non loin de où elle était morte. Pourquoi revenir ici? Elle voulait juste voir son sauveur et le remercier d'avoir tenté de l'avoir sauvé. Elle s'approcha de là où elle était sensé avoir péri selon les dires de ses acolytes, et aperçu alors deux individus pile sur sa dernière pierre tombale. Son corps devait y être encore d'ailleurs, 5 minutes avant disparition, c'est comme ça que ça marche.

Elle s'approchait d'avantage tout en observant leurs apparences :

Un homme à la peau grisâtre et écailleuse se tenait debout, ombrelle à la main, auprès des vagues qui glissaient à ses côtés, alors qu'il parlait au même moment à un homme dans un trou qu'il creusait, mais de quoi parlaient-ils?

Juliette se permit de s'immiscer dans leur discussion en regardant en premier lieu l'intérieur du trou et l'homme creusant. Ouaip, c'était bien son sauveur. Son cadavre avait une pelle dans le coeur et il serrait de ses mains figées par la mort l'homme au niveau du cou. Quelle situation ridicule ma foi, pensa-t-elle en arquant un sourcil à la vue de ce spectacle macabre.

Elle s'adressa alors en premier lieu à l'homme hors du trou, il avait une apparence quelque peu séduisante, avec une tenue très propre et des airs élégants. De quoi charmer, mais Juliette continua son observation en voyant l'étui à révolver en cuir à sa ceinture qui soutenait une bien trop grosse arme pour lui, mais épousant ses formes à la perfection. Ca l'avait tout de suite attirée. Elle leva ses yeux verrons dans ceux de l'homme et demanda alors :

"Puis-je savoir ce que vous cherchiez en tombant sur mon cadavre?"

Elle souligna rapidement :

"Cherchez pas, j'ai le pouvoir de mourir et de revenir, mon cadavre reste 5 minutes avant de disparaître."

Elle fit un clin d'oeil à l'homme dans le trou :

"D'ailleurs, merci d'avoir tenté de me sauver."

Enfin, c'est ce qu'elle pensait avec beaucoup de naïveté. Ses entités Alpha et Oméga fixaient les deux hommes l'air intrigués, voir méfiants, mais Juliette les ignoraient, comme toujours.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natas Fortune
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Re: Le carnet d'adresses -PV Natas-   Mar 4 Sep - 21:36

Employé du mois


Un petit séjour à la plage, quoi de mieux pour se détendre et s'enrichir quelques peu? C'est exactement pour cela que j'ai réussi à me dégoter une carte au trésor. Elle indique un lieu précis du Rivage Aux Coquillages sur les rives de Blu. J'ai également engagé un ami du Vieux Tony, mon couturier personnel à Rosa, pour m'aider dans cette tâche. Le bougre se nomme Gaspar et n'a pas l'air très débrouillard, mais cela fera l'affaire. De plus Tony m'a expressément demandé de lui faire un peu connaître la vie de travailleur, il ne va pas être déçu ce petit, car oui il ne doit pas avoir plus de 17 ans.

Nous sommes donc partis à l'aube de mon QG, la boutique du Vieux Tony. C'est un couturier de bas étage, mais il semble avoir quelques bons tuyaux et un bon coup de main pour mes costumes, alors je ne vais pas m'en séparer de si tôt. Nous arrivons enfin, Gaspar et moi sur la plage. Il dépose le lourd sac que nous avons pris avec nous et attend sagement mes ordres. Ça commence déjà bien, il connaît les règles basiques de la hiérarchie. Je le fais déballer son paquetage et déplier ma chaise. Je m'assois confortablement écoutant le bruit des vagues. Il sort aussi un shaker dont il verse le contenu dans un petit verre qu'il me tend. Une bonne tequila de petit matin annonce une bonne journée.

"Je creuse où du coup M.Fortune?"

"Ola, je t'en prie appelle moi Natas petit."

"Euh... Comme vous voudrez..."

"Laisse moi regarder la carte... alors... je pense que juste ici sera parfait." Je pointe du doigt un carré de sable à quelques mètres de moi.

"D'accord, je m'y mets tout de suite!" Il est tout heureux de pouvoir commencer son travail mais le premier obstacle se dressait sur son chemin, moi-même.

En espérant avoir la tâche facile il se rua sur la pelle plantée dans le sable. D'un geste parfaitement contrôlé j'armais le chien de mon Revolver avant de le déposer sur le manche de la pelle tout droit dans sa direction et en l'agitant un peu.

"Dis moi Gaspar, tu ne voudrais pas décevoir le Vieux Tony?"

"N-non... Pourquoi?..."

"Parce que tu vas apprendre la vie mon petit, et sache que la vie est bien dure parfois. Alors tu vas creuser, et trouver ce trésor, sans cette pelle c'est compris?"

"Mais-"

Je perds mon sourire clément et le regarde droit dans le blanc des yeux. Le bout du canon de Damnation laisse échapper une flamme rouge.

"Tu vas faire ce que je te dis maintenant, ou tu connaîtras le même sort que Jacob dans le Tombeau. Tu te souviens de Jacob n'est-ce pas? Je t'ai raconté cette histoire. Alors bosse sale morveux."

Il commençait à pleurnicher mais son envie de vivre prit le dessus et il partit en courant pour creuser le sable brûlant avec ses mains si fragiles. Quant à moi je me détendais paisiblement, quelle belle vue, les vagues turquoises, les baleines, tout cela est si joli. Cependant, il fallait évidemment que quelqu'un gâche ce moment de bonheur. Et qui de mieux placé que Gaspar?

"J'ai vraiment mal aux mains maître Natas..."

Cela faisait à peine 5 minutes qu'il creusait et il en avait déjà marre? Après tout il a quand même réussi à creuser deux bons mètres, ce n'est pas rien alors aidons-le un peu. Je me lève dépliant mon ombrelle mauve car ce soleil frappe vraiment fort ici. Enfin c'est normal d'après ce que j'ai cru comprendre nous ne sommes pas si loin que ça du désert de Giallo. Enfin bref, revenons à notre pitoyable chercheur d'or. Je m'approche du trou déjà bien profond tout en lui adressant ces mots.

"Pour toi cela restera finalement M.Fortune."

Je donne en même temps un coup dans la pelle pour que celle-ci tombe sur ce larbin inqualifié. Je bois juste après ma dernière gorgée de Tequila et un frisson me traverse l'échine. Je remercierai le Vieux Tony pour la recette. Je n'entends plus rien, que se passe-t-il? Je jette un œil furtif dans le trou et remarque avec surprise que la pelle vient de traverser le torse d'une jeune femme qui tentait en dernier recours d'étrangler notre bambin apeuré.

"Et bien quoi? Tu ne vas tout de même pas perdre un combat contre un macchabée? Il est vrai que tu n'es pas l'employé le plus compétent que j'ai connu mais tout de même, j'attendais quelque ressources d'une connaissance du Vieux Tony."

Le jeune homme terrifié ne bouge plus. J'ai dû moi-même retiré la pelle du bout du manche de l'ombrelle et la déposé sur son dos pour qu'il comprenne enfin qu'il fallait se remettre à la tâche. Il tremble et devient tout pâle mais continue de creuser donc cela me va très bien.

A l'instant ou il recommence de creuser, une jeune femme vient à notre rencontre et sa tête me dit quelque chose.

"Puis-je savoir ce que vous cherchiez en tombant sur mon cadavre? Cherchez pas, j'ai le pouvoir de mourir et de revenir, mon cadavre reste 5 minutes avant de disparaître. D'ailleurs, merci d'avoir tenté de me sauver."

Quelle étrange sorcellerie, mourir pour vivre aussitôt. C'est plutôt cocasse mais son physique charmant me dit bien quelque chose. J'ai beau chercher je n'arrive pas à me souvenir de ce que m'as dis le Vieux Tony. Passons, je retrouverai son nom plus tard je dois tout d'abord m'occuper de son cas.

"Evidemment ma chère Mademoiselle." Je prends sa main et procède au mythique baise main de gentilhomme.

"J'ai tout de suite tenté de vous prodiguer les premiers soins lorsque mon ami Gaspar ici présent a crié, mais c'était bien trop tard hélas. Je me réjouis donc de voir que cela n'a pas changé grand chose pour vous. Permettez-moi de me présenter, M.Fortune pour vous servir."

J'entame une légère révérence car j'ai toujours été un séducteur dans l'âme. Qui pourrait m'en vouloir? Ce n'est que pure galanterie et formule politesse.

"Je vous en prie, prenez place pendant que mon collègue termine son travail de recherche archéologique." Je déplie une nouvelle chaise pour cette jeune femme aux atouts prononcés et entame donc une noble discussion.

"Dites-moi, qu'est-ce qu'une jeune femme comme vous vient faire ici à cette heure? Ne devriez-vous pas plutôt être aux côtés de votre compagnon à boire du champagne coquet dans l'un des casinos huppés dans notre magnifique ville qu'est Rosa?"

_________________
Thème de M.Fortune :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Le carnet d'adresses -PV Natas-   Mar 4 Sep - 22:11

Le premier geste de l'homme élégant fut une très bonne première impression pour Juliette qui souriait égayée en retour. Elle appréciait la galanterie plus que quiconque et on pouvait la charmer rien qu'avec ça.

Elle l'écouta s'expliquer sur l'histoire de son cadavre, et regarda alors celui qu'elle voyait comme son sauver comme un simple témoin finalement de l'histoire. Il n'y avait pas vraiment eu de sauveurs de toutes manières, vu qu'elle a périt, mais comme l'a dit cet homme, c'est pas si grave.

Il fit la révérrence, ce qui fit sourire d'avantage Juliette dans la flatterie tandis que ses entités faisaient au contraire la gueule par pure jalousie. Rappelons nous qu'ils ont toujours aimés leur maîtresse à leurs manières, ce vil flatteur n'était qu'un arnacoeur à leurs yeux.

Il l'invita à s'asseoir et celle-ci fit donc, tout en observant le travail du garçon dans le trou. Elle le trouvait fort courageux, faire de l'archéologie n'est pas facile, il ira loin dans la vie si il continue ainsi ! Elle aimait pouvoir encourager ceux qui n'avaient pas sa...Enfin, on peut dire sa chance, même si ce n'est pas que de la chance pour elle.

L'élégant homme présenté sous le nom de Monsieur Fortune vint à engager la conversation avec la demoiselle alors que ses entités étaient partis embêter Gaspard en essayant de lui voler sa pelle. Peut-être pour raccourcir celui qui flattait de trop leur princesse?

"Dites-moi, qu'est-ce qu'une jeune femme comme vous vient faire ici à cette heure? Ne devriez-vous pas plutôt être aux côtés de votre compagnon à boire du champagne coquet dans l'un des casinos huppés dans notre magnifique ville qu'est Rosa?"

Juliette se mit à rire nerveusement à cette question. Pourquoi? Car en vérité, son mari actuel est un roturier et un ancien ennemi lors de la guerre. Le jeune Kepler qu'elle avait récupèré comme trophée de guerre. Au début c'était simplement son trophée, mais à force de discussions et de rapprochements, elle s'est prit d'une affection romantique pour lui et l'a demandé en épousailles dans la plus grande discrétion. Elle ne voulait pas devoir se justifier auprès du peuple, elle le pourra quand elle finira par lâcher son poste de figure emblèmatique. Elle sait que ça ne durera pas pour toujours, et qu'avec les derniers évènements de Rosa, elle allait voir son piedestal chuter avec elle.

Du fait qu'elle pensait à tout ça, elle avait passé du rire nerveux à un regard vide et triste, mais elle se ressaisit aussi vite en riant de nouveau de force :

"Voyons, moi, avoir un compagnon? Je suis une célibataire convaincue !"

Pardon, Kepler, elle se rattrapera quand elle rentrera ce soir en te couvrant de baisers.

Elle passa une main dans ses cheveux avant d'essayer de changer le cours de la conversation :

"Mais et vous alors? Je ne vous ais jamais vu avant, et pourtant, je connais du monde à Rosa, puis-je en savoir sur vous d'avantage? Ma vie n'est pas si exaltante pour ma part."

Elle voulait surtout changer la conversation. Elle regardait de temps en temps le jeune garçon dans son trou avec une certaine miséricorde pour lui, lui proposant d'elle même de l'eau fraîche si celà l'intéressait, avec sa bonté naturelle. Elle aurait aimé pouvoir aider d'avantage les quartiers gris d'ailleurs, mais avec les patrons de diamants sur son dos, elle ne peut rien faire sans risquer de disparaître d'une manière illimité, contrairement à son immortalité. Mais elle avait la foi qu'un jour le peuple se lève de lui même.

"Et votre jeune ami est aussi de Rosa? Gaspar, c'est celà? Il me paraît sympathique!"

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natas Fortune
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Re: Le carnet d'adresses -PV Natas-   Sam 8 Sep - 13:42

Tour de passe-passe


"Voyons, moi, avoir un compagnon? Je suis une célibataire convaincue! Mais et vous alors? Je ne vous ais jamais vu avant, et pourtant, je connais du monde à Rosa, puis-je en savoir sur vous d'avantage? Ma vie n'est pas si exaltante pour ma part. Et votre jeune ami est aussi de Rosa? Gaspar, c'est celà? Il me paraît sympathique!"

Quelle magnifique menteuse. Quasiment aussi talentueuse que moi, mais tout bon menteur doit savoir se faire passer pour un idiot. C'est à celui qui jouera au plus bête. Cependant le problème du mensonge est quand vous n'accordez pas les vérités. Quelques incohérences peuvent vite engendrer de lourdes conséquences. Un corps si sublime, une gestuelle si douce, des paroles enivrantes, voilà ce qui présumé d'une parfaite épouse n'est-ce pas? Personne ne voudrait croire que cette chère jeune femme est encore dépourvue de sentiments amoureux. Ce n'est que des songes discrets mais moi Natas Fortune, est convaincu que de fins mensonges se tisseront dans son discours tendre.

En savoir un peu plus sur moi? Chère Mademoiselle ce n'est pas une question facile, cependant je me ferais un plaisir de vous répondre.

"Moi? Vous souhaitez réellement savoir qui se cache derrière ce nom?"

Je me lève prestement sortant une rose rouge de ma veste. Je lui tends calmement.

"Je suis arrivé à Rosa il n'y a pas si longtemps voyez-vous. Je cherche de rares denrées comme cette rose. L'on risque de s'y piquer si on ne prend pas son temps mais la beauté de la récompense est sans limite. Je suis chercheur de trésors et parcours le monde à la recherche de lieux inexplorés. J'ai d'ailleurs croisé un homme comme moi à Malva lors d'une exploration caverneuse. Aujourd'hui je suis devant vous, et me réjouis de votre si tendre présence."

Je remonte mes manches une par une et sors de nulle part un as de cœur que je lui offre. Je connais quelques tours basiques de magie, rien de bien compliqué.

"Toutefois malgré la beauté du monde, il persiste des dangers que l'on ne soupçonne pas."

L'as de pique est cette fois-ci à l'appel. Je lui tends également.

"Ces dangers sont partout et peuvent parfois être coupant."

Voilà l'as de carreau.

"Mais certains tentent tout de même de s'aventurer sur ces terrains obscurs."

Pour finir l'as de trèfle.

"Je ne suis qu'un simple homme gentleman comme n'importe qui pourrait l'être, mais je sais à qui m'adresser quand j'en ai le besoin. Le problème réside seulement dans le fait que je n'ai pas de contacts."

Quelques rotations de poignets pour bel et bien prouver que je ne cache rien.

"C'est pour cela que le destin vous a envoyé. Vous allez pouvoir me guider vers ces terrains sombres qu'abrite Rosa. Qu'en dites-vous chère Juliette?"

Je fais une révérence modeste et tends simplement la dame de cœur devant ses yeux. Il faut toujours savoir à qui l'on s'adresse.

_________________
Thème de M.Fortune :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Le carnet d'adresses -PV Natas-   Dim 9 Sep - 23:06

A priori, changer le sujet fut d'un inutile très vain, et Juliette tentait de ne point déglutir en sentant la discussion tourner autour du pot : Son pot. Elle gardait néanmoins un sourire fébrile, voir quelque peu forcée par la situation. Etait-ce le regard de son interlocuteur, entre le perceur de vérité et la malice qui lui faisait penser ça, ou simplement la paranoia d'une malchanceuse dans l'âme?

Ce qui se cachait derrière son nom. A vrai dire, il était assez remarquable de voir que Natas ressemblait au mot Satan à quelques lettres déplacées. Mais faisait-il de celà le vrai Satan ou un simple nom très orgeuilleux? Il n'avait même pas encore répondu que Juliette cherchait à se répondre à elle même, sans même surveiller ses entités qui se battaient pour la pelle.

Entre les reflexions de Juliette, Natas sortit de sa veste une rose bien rouge comme Juliette en voyait rarement. La plupart était fades ou tristes, comme le vrai visage de Rosa. Elle en avait le regard tout d'un coup très attirée sur la fleur.

Il était donc bien et bel récent sur le royaume, à la recherche de rares denrées. Tout de même surprenant, quand on arrive à peine, on commence par survivre avant de chercher des choses rares. Il parlait maintenant avec beaucoup de grâce, et Juliette l'écoutait comme si un charme l'avait envoûtée. Elle restait une femme après tout, touchée par de belles paroles bien placées, offertes par un genre opposé au sien. Cela n'aurait pas eu le même effet dans la bouche d'une autre femme.

Un chercheur de trésors, c'est pas mal comme passion, Juliette s'y verrait bien le jour où elle tombera de sa propre décision du sommet de Rosa et ses casinos traîtres à souhaits. Et il avait déjà des compères, eh bien, entre les aventuriers et les chasseurs de trésors, voilà ce qui allait entourer Juliette. Après tout, elle se souvenait encore de Frédérick pour sa passion des choses qui payaient.

Ses derniers mots de son premier monologue flattère Juliette, et derrière, ses entités s'étaient mise d'accord pour frapper ensemble Natas à coup de pelle suite à cette flatterie de trop, l'air on ne peut plus jaloux sur leurs visages de base si peu expressifs.

Il remonta ses manches sous le regard très concentrée de Juliette sur sa personne, et commenca un bref tour de magie qui fit faire bouche en coeur à la Mama. Un as de coeur? C'était pas mal, pour parler de beauté. Mais y avait-il vraiment un lien ou simple supposition?

Puis il sortit l'as de pique, tendue aussi à la demoiselle suivit de mots sur le danger cette-fois. Les piques, ça pique, donc ça colle avec le danger, non? Elle avait la sensation de tenir le fil pour le coup et attendait la suite avec curiosité.

L'as de carreau pour l'aventure, ouais, Juliette partait trop loin et finit par se reconcentrer sur les propos de son interlocuteur alors que ses entités s'approchaient à l'arrière de Natas lentement pour se préparer à le taper.

L'as de trèfle.

Il en vint finalement à lui après toutes ces belles phrases, c'est vrai qu'il venait à peine d'arriver, Juliette avait de la peine pour lui et se disait qu'elle pouvait tout de même lui donner quelques contacts sans soucis, il lui semblait honnête sur l'instant. Elle venait de tomber dans la gueule du loup par de simples mots, mais Juliette est intelligente, certes, elle a des failles.

Delfino avait failli faire de même avec elle, ce qui l'a trahit est d'avoir été découvert sur ses crimes passés. Juliette n'aime pas côtoyer de trop les criminels qui ont fait du mal aux femmes surtout, car elle ne veut pas prendre le risque de recevoir le même sort. Finalement, elle avait la mafia de Delfino sous sa coupe. Mais...

Il a perdu en puissance, on en revient à son soucis de base. Devait-elle continuer à en être la Mama alors qu'il ne contrôle plus qui que ce soit dans Rosa comme avant? Elle s'en mordit la lèvre sans s'en rendre compte, ayant perdu le contact avec la réalité pendant une petite minute. Quand elle reprit conscience de la discussion, elle entendait qu'il l'avait appelée par son nom, lui demandant lui même son aide, une dame de coeur dans la main, tendue pour elle.

Il avait dans ses mains la carte fétishe de la Mama. Celle qui l'a représentée sous tous les angles. Elle la prit très doucement en la regardant comme si elle était dessinée sur la carte, et relevant les yeux sur Natas, ses yeux verrons, ils s'écarquillèrent alors qu'elle cria "Attention !!!" à Natas en se jetant sur lui pour le jeter au sol alors que Alpha et Oméga avaient raté leur coup de frapper d'un grand coup de pelle dans le dos de Natas.

La Mama se retrouvait sur Natas et se releva aussi vite sans trop de gênes, étant trop remonté contre ses entités qu'elle chassa un peu sur la plage afin de les eloigner avant de revenir, l'air presque désenvoûtée par cet évènement.

"Pardonnez mon manque d'élégance.."

Elle s'épouseta la tenue couverte de sable en soupirant, guettant de loin ses entités pour qu'elles n'aient pas l'envie de revenir.

"Et Pardonnez mes compagnons d'infortune, ils sont très mal élevés avec les hommes qui me côtoient."

Elle jeta un oeil à Gaspard pour voir si il allait bien, elle restait inquiète pour lui après tout.

"Et bien sûr, je peux vous fournir quelques contacts dans Rosa qui vous permettront un meilleur flux social, croyez moi. Je suis moi même à la tête d'une..."

Elle se sentait tout à coup mal, était-ce vraiment une mafia, ou ses futures décombres? Elle se résigna rapidement :

"Non, laissez tomber, juste à la tête de Rosa, rien qu'à ce statut, on connaît pas mal de monde. Voudriez-vous que je vous accompagne les rencontrer en personne, ou simplement leurs contacts?"

Demanda-t-elle plus innocente.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le carnet d'adresses -PV Natas-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le carnet d'adresses -PV Natas-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet d'adresses d'Andrea Parker
» Carnet d'adresses de Hillel Shafir.
» M.G. ♣ Carnet d'adresses
» Le carnet d'adresses de Lucas
» • Le carnet d'adresses de Jeremy Gilbert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Onirique :: Le monde des rêvesTitre :: BluTitre :: Rivage aux coquillages-
Sauter vers: