Partagez | 
 

 Le faible qui deviendra un héro

Aller en bas 
AuteurMessage
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure compagnon !

MessageSujet: Le faible qui deviendra un héro   Lun 20 Aoû - 12:45

Kotei Seishin
Royaume : Malva - Âge : Au moins un siècle - Origine : Yokai, Tsukumogami



Pouvoir/Capacité :
Animavore
Mangeur d’âmes, Kotei n’est pas obligé de manger pour survivre, c’est peut être une des seules capacités qui lui donnent un peu plus de chance dans le monde de l’aventure. Son corps, ne fait pas disparaître les âmes, il ne les digère pas, il les conserve à l’intérieur de lui jusqu’à ce que son corps est besoin de se régénérer suite à une blessure ou autre. L’âme se transforme alors en énergie magique, soignant le corps du jeune garçon.

Fragilité
Le corps de Kotei est bien plus fragile que la normale, le fait d’être un livre n’est finalement pas vraiment la meilleure des destinés. Son corps est capable de subir les aléas et intempéries du temps, la pluie froisse et déchire sa peau, la chaleur brûle son corps, infligeant de terribles séquelles et je ne parle même pas du froid qui pourrait causer sa perte sans même qu’il ne s’en rende compte. L’Empereur est donc très désavantagé dans la dure réalité qu’est l’aventure.

Faible consistance
Ajouté à cela le fait que la résistance de son corps est bien plus petite que celle des autres êtres vivants, il pourrait se briser le bras ou la jambe rien qu’en tombant, produisant avec ceci des blessures irréversibles par des moyens ordinaires. Les coups subis par Kotei, possèdent des conséquences bien plus graves que s’il n’était causé sur un individu lambda.

Séparâmes
La capacité de séparer les âmes en deux parties distinctes, voilà se dont est capable notre jeune héro. Lorsqu’il use de ce pouvoir, la cible ne peut plus réaliser la moindre action, comme paralyser par une étrange énergie. Peut importe la puissance de la cible, on ne peut se retirer de l’emprise de cette attaque lorsqu’elle est exécuté. Néanmoins, afin de réaliser une telle capacité, l’enfant doit entrer en contact avec la cible, posant ses deux mains sur son corps pour ensuite que le rituel se mette en marche.

Stratège
L’Empereur est avant tout un grand stratège, il réalise facilement les enjeux, les capacités et les possibilités de chacun de ceux qu’ils rencontrent. Ce genre de réflexion rapide, lui permet de savoir comment utiliser au mieux les pouvoirs et potentiels de chacun. En terme de combat, cela lui permet de parvenir à comprendre le fonctionnement et mental d’un combattant, et de parfois, deviner avant même qu’il n’y pense, les actions de celui-ci.


D'autres personnages t'appartiennent sur Yume no Sekai ? : Dead et Delfino Madeleine

Quelle est ton expérience de RP ? :

Comment as-tu découvert ce forum ? : J’en suis le fondateur.

Un dernier mot ? : A la base je n’avais pas réalisé de fiche personnage car ce personnage faisait partie d’un événement majeure de l’Onirique, mais désormais que ces événements sont finis, je me devais de faire sa fiche personnage et je n’y avais pas pensé tout de suite. Excusez de ce fait mon retard.



Nous les faibles, on rit peut importe ce qu’il nous arrive.


Dans la mentalité, ce jeune garçon est le plus adorable possible. Toujours présent pour venir en aide aux autres, il voue une véritable passion à l’héroïsme. Son rêve, devenir un héro si important, que son simple nom résonnera à travers les légendes comme le plus grand des héros. Il est malheureusement bien loin de la ligne de départ.

En effet, à cause de son pouvoir de séparer et dévorer les âmes, il est obligé de conserver un calme et une force mentale impressionnante pour ne pas sombrer aux attentes des forces obscurs qu’il avale pour se nourrir.

En dehors de son côté héroïque, le fait d’être appelé Empereur sied très bien à son côté stratégique. Un véritable passionné d’échec et de tactique, il est capable de retourner la situation à son avantage très facilement. Vaincre plusieurs ennemis dans le plan théorique est donc une chose facile pour le petit garçon dont l’intelligence lui permet d’avoir toujours un coup en avance sur ses adversaires.

Malheureusement pour notre jeune aventurier, ses capacités physiques sont si peu importantes, sa fragilité lui empêchant d’atteindre le plein potentiel de ces capacités intellectuelles, qu’il n’a que rarement, voir jamais gagné un seul combat. Mais peut être qu’un jour arrivera ou notre héro en deviendra véritablement un.


Histoire




Qui suis-je ? L’histoire n’est peut être pas bien intéressante à écouter. Je ne suis qu’une histoire, un livre pensant avoir vécue une vie extraordinaire. Des aventures époustouflantes, des contrées merveilleuses, je pouvais voir mon corps tout entier s’évader et affronter de périlleux dangers. Toute cette histoire, je la croyais mienne, je pensais être le plus grand des héros. Mais lorsque la vérité éclate, on se retrouve souvent dans cet état.

Je n’étais que le livre préféré d’une enfant, elle me lisait tous les jours lorsqu’elle était petite, j’étais son héro et cela me suffisait, car je croyais en elle et en tout ce qui était écrit en mes pages. Les années passèrent, petit à petit, je n’étais plus qu’un objet de décoration. Puis vint le manque de place, alors on me plaça dans un placard, j’étais oublié ici pendant de longues années, pendant si longtemps, que j’en ai perdu la notion du temps. Des décennies passèrent, mais j’attendais. Je refusais de croire que j’avais été abandonné, que mon sort ne pouvait être un autre que celui-ci, que le héro que j’étais n’est désormais plus qu’une légende.

Oui en effet, je ne suis qu’un livre abandonné par sa maîtresse, laissé à l’arrière, un être faible et inintéressant. Un beau jour, mon ennuie attisa ma curiosité. Je n’étais pas le seul à avoir finit dans ce placard poussiéreux, abandonné à mon sort. Je tentai alors pour la première fois de lire moi-même. Il faisait noir à l’intérieur du placard, mais ce petit filet de lumière traversant les fissures du bois, me suffisait pour lire leurs aventures à eux aussi.

Le temps, chose subjective, ne me semblait plus si long. Alors que j’écoutais ce que ces livres avaient à me dire, renaissait en moi la force d’antan. Je ne pouvais abandonner si tôt ! J’étais un héro moi aussi dans le passé ! Et un héro ça n’abandonne jamais ! Même si le monde entier vous voit comme l’être le plus insignifiant, que peut importe votre existence ils continueront de faire comme bon leur semble, je ne devais pas abandonner. Je devais redevenir cette légende que j’étais.

Les livres étaient mes amis, les personnages à l’intérieur, ils étaient comme moi, des légendes d’autrefois aujourd’hui abandonné. Il y avait ce roi merveilleux. Vêtue de blanc, il partit loin par-delà les montagnes, trouva les dragons endormit et les dompta afin de sauver sa patrie. Ils avaient besoin du feu pour survivre à l’hiver infernale et personne n’avait osé partir à l’aventure, ils avaient tous peur. Il grelottait de froid et c’est le roi lui-même, vieillit par le temps, qui décida de chevaucher sa monture, de s’équiper. Une dague dans une main, une épée lourde dans l’autre, dans une armure complète, casque sur les yeux, cachant la faiblesse de son corps meurtris par le temps. A lui seul, il avait accomplis ce que nul n’osé faire, alors qu’il n’avait plus l’âge ni la force nécessaire pour réaliser ce que d’autres n’auraient réalisé.

Il y en avait d’autres, comme ce merveilleux marin, qui traversa les sept mers pour retrouver l’amour de sa vie, prise un matin par une divinité jalouse. Il commença son aventure seul mais fut rapidement suivit par d’autres compagnons. Son équipage se formé, le voilà partie vers les contrées du bout du monde, là où résidait la déesse et son épouse captive. Ils ont affrontés des monstres gigantesques, des Léviathans, des Krakens, des torrents, des pluies infernales, des mers déchainées. Et ils y sont finalement arrivé, au bout du monde, là où aucun marin n’avait jamais mit les pieds. Mais il ne pouvait laisser à ses camarades et amis courir le danger qui leur faisait face. Seul, il plongea alors dans les entrailles du royaume de la déesse afin de l’affronter et d’en revenir victorieux.

Il y avait aussi cette enfant à l’imagination débordante. Chaque soir, posé sur son lit, il rêvait de devenir un héro. Chaque rêve était une nouvelle histoire où l’enfant portant le nom de Gelio, endossait différent rôle. Parfois il était le jeune roi des contrées d’un royaume attaqué par d’horribles démons. D’autres ils étaient un capitaine se faisant abordé par des pirates démoniaques à la recherche d’un trésor. Toujours, il affrontait ces démons qui hantaient ces songes. Il rêvait de mille et une aventures. Un jour, il fit un cauchemar, lors de ce cauchemar, c’était lui le démon, il ne pouvait se contrôler, il se voyait frapper et détruire des villes entières. Ce cauchemar lui fit prendre conscience d’une chose, ce n’est pas toujours la faute des démons s’ils sont aussi mauvais. Alors une fois plongé dans ses rêves à nouveau, il ne chercha plus à combattre mais à les comprendre, à les accepter. Sa vie n’en fut que plus merveilleuse à partir de ce jour là.

Il y en avait tant, je pourrais rester une journée là à vous parler de ces personnages merveilleux aux multiples couleurs, buts, aventures et fins. Certains n’eurent pas de très bonne fin, pire encore, ils finirent leur histoire en réalisant que ce qu’ils avaient fait n’était peut être pas la meilleure des choses, je pense à ce tyran Ildegarn, qui ne voulait que la paix entre les peuples, il a alors essayé de conquérir le monde pour que tous les peuples soient sous la même couronne. Ou encore cette femme, Ivy, voulant dompter la vie, poussant la science toujours plus loin, à la fin, elle se rend compte qu’à cause d’elle, son monde n’aura plus jamais la même facette qu’auparavant. Toutes ces aventures en tout cas, m’avaient fait réfléchir. Je me levai alors, prêt à ouvrir la porte de ce placard qui fut ma demeure beaucoup trop longtemps. Malheureusement…

Destruction et apocalypse vinrent alors. J’entendais le bruit des roches s’écrasaient contre ma demeure. J’étais poussé au fond du placard avec les autres livres qui m’accompagnaient dans mon périple. Mes amis qui m’ont poussés à redevenir le héro que je fus et qu’ils étaient aux aussi. Etait-ce la fin de mon aventure ? A peine a-t-elle commencé ? Je me sentais si faible, mais je ne pouvais me laisser perturber par ce genre d’événement. Bloqué, j’attendais que quelqu’un vienne m’aider, mais jamais personne n’est venue, alors pourquoi quelqu’un viendrait-il aujourd’hui ?

Des sons, des voix résonnent alors en écho tout autour de moi. Ils demandent s’il y a encore quelqu’un, cherchant après des survivants au cataclysme. Après plusieurs minutes, j’entendis finalement que la roche tombait contre le placard se retirait, puis les portes en bois arrachées, dévoilèrent pour la première fois à mes yeux, le monde extérieur.

« Il y a un enfant ici ! Amené les secours ! »

Un enfant ? Comment cela ? Je ne suis pas un enfant mais un livre. J’étais sortis des décombres, aider par cet homme en tenue de sécurité, un pompier je crois, ou quelque chose comme cela. La maison dans laquelle j’habitais autrefois fut réduit en poussière, un tremblement de terre avait tout réduit à néant. Ils me conduire jusqu’à une ambulance où ils tentèrent de me soigner. Mais lorsqu’ils étudièrent mon corps, surprise et terreur remplacèrent l’attention qu’ils me portaient précédemment.

Je n’étais pas comme eux. Ma peau est de papier, mon squelette est de cuir et mon sang est d’encre. Je ne suis qu’un livre vivant pour devenir le héro qu’il a toujours été. Je fuis alors, loin des décombres, loin de la ville, loin du pays. C’est ici que je fis la rencontre d’un étrange personnage. Il m’aida alors, il me transporta jusqu’à chez-vous où j’ai vécue de merveilleuses aventures comme de terribles cauchemars.

Il m’apprit à utiliser mes pouvoirs et me donna la chance de redevenir le héro que j’étais. Mais la difficulté était trop grande. J’avais beau essayer encore et encore, j’échoué toujours. Et lorsque je vis que d’autres parvenaient à faire mille fois plus que tout ce que je pourrais faire sans le moindre effort, sans la moindre goutte de sueur, sans le moindre entraînement, mon sang ne fit qu’un tour. Que signifiait cette injustice ? Pourquoi devrais-je subir ceci ? Pourquoi suis-je faible ?

C’est à ce moment que je pris cette nouvelle philosophie en moi. Les faibles doivent toujours sourire, peut importe ce qui leur arrivent. Pourquoi cela ? Facile à comprendre pourtant. Je suis faible, je ne peux protéger ceux que j’aime, mais en souriant même dans le pire des cas, ils penseront toujours que j’ai un plan et que la victoire n’est pas aux méchants. Ainsi, ils auront toujours confiance car un héro est là pour les sauver !
Code par Morino Ryoushi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le faible qui deviendra un héro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Le maillon faible
» Bêtisier : "Vous êtes le Maillon faible, au revoir&quot
» LEVEN-AZRA ♣ La fragilité du cristal ne le rend pas faible, elle le rend délicat ...
» Petit scarabée deviendra grand [Validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Onirique :: Créer votre aventureTitre :: Les personnagesTitre :: Fiche ValidéeTitre :: Malva-
Sauter vers: