Partagez | 
 

 La première pierre -PV Kotei-

Aller en bas 
AuteurMessage
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Soit dans la Tour, soit à l'Aventure (lol)

MessageSujet: La première pierre -PV Kotei-   Dim 3 Déc - 18:44

YUYUKO


La plaine mortuaire au petit matin. L'air frais, la beauté du paysage éclairé par la lumière d'un soleil jeune et en parfait couple avec ce monde. J'observais ça, tous mes bras croisés, droite comme un piquet, et le vent soufflant dans mes doux cheveux. J'avais conclu un pacte avec mon nouveau disciple. Et je l'attendais de pied ferme ici, pour le début de son entraînement d'aventurier de qualité.

Une fois qu'il est venu à notre rendez-vous, je l'ai salué d'une courbette lente avant de tourner autour :


"L'entraînement commence, Kotei. Maintenant je suis "Maîtresse", ou n'importe quel mot supérieur à toi. Et toi, tu es "Disciple". L'entraînement sera difficile, cruel, injuste peut-être, mais normalement, tu n'en mourras pas, car je veillerais personnellement à ce que tu ne meurs pas. Mais si tu échoues une épreuve, c'est moi qui te puniras comme il se doit."


Une fois les avertissements donnés, je fis de nouveau face au soleil sans le regarder directement :

"Ta première épreuve consistera à survivre toute la journée dans la plaine sans ton équipement. Imagine le jour où tu n'as plus tes petits tours de passe passe. Tu dois savoir improviser. Un conseil : Etudie la faune et la flore, pas besoin de les tuer après tout. Cette épreuve paraît facile, mais j'ai tout prévu."

Dans de la toile à côté de ma personne se trouvait une bête que j'avais capturé dans la plaine elle-même.

https://orig00.deviantart.net/2d52/f/2010/080/e/2/beast_sculpt_by_missmonster.jpg

Cette bête est sensée être une tombe qui a prit forme et qui est hanté par son propriétaire. Certaines âmes n'ont jamais l'occasion de retrouver un corps, et pourtant elles ont la volonté d'en trouver un coûte que coûte, j'ai appelé cette chose une Tombeast. Un mélange du mot Tombe, et Beast, car j'ai la flemme d'être originale. Cette chose était enragée et en voulait clairement à Kotei. Elle devait être grande comme un sanglier ma foi et elle était en granit donc très lourde mais étonnement très rapide. Ses yeux brillaient de la force de son hôte.

J'ai regardé très clairement Kotei dans les yeux : " Tu vas être la proie d'un prédateur du coin, afin de rendre cette situation plus logique. Qui ne voudrait pas te manger? T'as l'air plus malingre qu'un insecte. Je le libère dans 5 minutes, dépêche-toi, je commence déjà à compter."

Je fis le mouvement avec mes mains comme si je comptais chaque seconde sur mes doigts en répétition. La bête n'en pouvait plus et je comptais surveiller Kotei en le suivant très discrètement afin de ne pas le déconcentrer de ma grande présence.

Maintenant, voyons comment cet entraînement va changer la vie de ce bouquin vivant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure compagnon !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Mar 17 Juil - 10:43

Cinq minutes sans rien


Certains racontent qu’ils ont réalisé un pacte avec le diable, je crois que c’est le cas de ce jeune garçon. L’aventurier ne répondant plus au nom d’Empereur mais bien de Kotei Seishin se retrouve face à son destin. Comment pouvait-il parvenir à survivre face aux demandes de la gardienne mauve ? Il y parviendrait ! Ca, c’était ce qu’il s’était promit. A présent, savoir comment il allait y parvenir. En petit malin qu’il est, il s’était préparé des concoctions chimiques et d’autres tour de passe-passe comme il à l’habitude d’en faire. Malheureusement…

« Quoi ? Mais je vais mourir si je n’ai pas le droit d’utiliser mes potions, je n’ai aucun talent ni véritable pouvoir… »

Dit-il alors qu’il lui manquait déjà un bras suite à sa précédente aventure autour de la rivière des âmes. Mais il n’y pouvait rien, quémander plus que ce que la gardienne lui avait déjà donné serait pure folie. Il s’inclina alors en l’appelant par ce pseudonyme qu’elle a elle-même choisit, "Maîtresse". La consigne de l’épreuve était simple, survivre une journée entière en terre allié, les plaines mortuaires de Malva. Pas de problème me diriez-vous, ce n’est qu’une plaine légèrement maussade et mélancolique mais qui ne devrait pas être trop dangereuse. Pour vous certes, mais je vous rappel que notre jeune ami est bien plus faible et fragile que la moyenne des aventuriers.

A tout cela vient s’ajouter la règle suivante, l’aventurier sera poursuivit par l’un des prédateurs locales, un Tombeast, créature résistante et rapide faîtes de pierre. Et contrairement à une partie de pierre-feuille-ciseau, je vous assure que le papier ne l’emporte pas face à la pierre. D’ici cinq minutes, la bête sera délivrée de sa prison de soie et le pauvre aventurier sera déchiqueté s’il ne trouve pas rapidement un moyen de se cacher. Pour bien appuyer sur la faiblesse du garçon, l’araignée l’avait traité d’être inférieur à un insecte. Je dois vous avouer que la fierté du jeune garçon en prit un sacré coup, mais il n’abandonna pas.

En lui, la peur était grande, mais la détermination de vaincre l’était encore plus. Il fonça à travers la plaine, les grandes étendues de fleurs pourpre et blanche ainsi que ces hautes herbes humides devraient pouvoir l’aider à se cacher, mais est-ce que cela serait utile pour fuir la bête ? Il n’en savait rien, il ne connaissait pas assez cette créature. Pour ce qui est de la nourriture ou de l’eau, il n’en avait pas besoin, son système vitale n’a pas besoin de se contenter de telle chose. Néanmoins, la perte de son bras devrait énormément l’handicaper au cours de cette quête.

Enfin, chose à faire, se cacher, trouver un moyen de fuir la bête coûte que coûte. Les minutes passaient et il ne trouvait rien. Toujours rien après quatre minutes. Il s’était particulièrement éloigné de son point de départ, ayant courut comme si sa vie en dépendait… Attendez, mais c’est le cas en faîtes. Après cinq minutes, il n’avait toujours rien trouvait. Dans son dernier élan de lucidité, il se jeta au sol, entre les herbes et les fleurs, se roula dans la boue et la poussière pour masquer son odeur et attendit ainsi, espérant pouvoir échapper à la vigilance de la bête. Est-ce que cela allait-il fonctionner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Soit dans la Tour, soit à l'Aventure (lol)

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Jeu 19 Juil - 11:26

...J'avais lâché la bête. Celle-ci avait tracé la position de Kotei sens trop de difficulté. Car il l'avait vu partir au loin, puis le moins dur fut de l'observer allongé bêtement au sol. Il s'asseya en face de lui et le regardait d'un air insulté. C'était ça pour lui? Echapper à un prédateur? Il allait n'en faire qu'une bouchée quand je suis arrivée derrière pour pièger de nouveau la bête dans ma toile et l'écarter de Kotei.

Le visage assombri par la déception, je soulevais d'une main le bras restant de Kotei, pour qu'il fasse face à mon regard.

"C'est tout ce que tu as trouvé, toi, le roi des ruses?"

J'allais le réprimander sévèrement, mais j'ai d'abord constaté un bras manquant beaucoup trop handicapant pour la quête que je lui imposais. Je le reposais alors au sol, assis de force sur un rocher, et je m'agenouillais en face de lui pour lui prendre le côté manquant du bras, et en fabriquer un en soie. C'est solide, mais je me doute qu'il ne gardera pas un bras comme ça toute sa vie...Enfin, je suppose, à lui de voir si il y trouve ses avantages.

Je lui expliquais alors qu'avec un bras en soie, il pourrait avoir deux trois capacités comme les araignées les ont :

"Tu pourras emmener avec toi quelques un de mes enfants, qui préfèrent être portées sur soie, tu pourras mieux t'aggriper aux choses, voir aux parois, comme une araignée, mais avec un bras seulement, et tu pourras en retirer de ton bras pour fabriquer divers objets dont tu pourrais avoir besoin. N'est-ce pas là un merveilleux cadeau de ma part?"

J'exigeais bien sûr un oui très reconnaissant de sa part, tout en me relevant une fois le bras en soie finie. Tout blanc et collant, j'en attendais maintenant beaucoup de mon élève. Deux de mes filles, grandes comme des mains, vinrent depuis mes cheveux jusqu'au bras de Kotei pour l'accompagner à ma demande.

Puis j'observais de haut mon élève, mains sur les hanches :

"Je vais changer légèrement les règles du jeu pour te permettre une meilleure évolution. Je vais te laisser te faire chasser toute la nuit par la bête dans la plaine, MAIS...J'ai caché tes affaires quelque part sur cette plaine. Mes filles adorent les jeux, tu seras donc renseigné par "chaud" ou "froid" si tu t'approches ou non de tes affaires. Tu as jusqu'à l'aurore pour survivre."

Je fis un demi-tour sur moi même pour m'approcher de la bête :

"5 minutes avant le début de la nouvelle épreuve. Debout Kotei, montre moi ce qu'est un vrai aventurier."

J'étais sévère, mais il le fallait. Kotei se plaignait de sa faiblesse, lui parler en faible et en compassion ne l'aurait que stabiliser dans cet état. Lui parler rudement et lui imposer de la difficulté...Voilà ce qui va réveiller l'aventurier en lui.

Pour le moment, je partais m'occuper de la prochaine épreuve, un peu plus amusante à mon goût.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure compagnon !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Lun 13 Aoû - 14:37

Seconde chance


L’enfant restait silencieux. Il écoutait sa professeure attentivement. Il fut autrefois entraîné par un autre maître dans l’art du combat, mais c’était beaucoup plus porté sur des activités qu’il était capable de réaliser avec sa condition. L’entraînement du squelette a beau être particulièrement difficile et exténuant, il l’adapte à son élève. Ce n’est absolument pas de cette façon que réagit la gardienne mauve. Et malgré le fait que Kotei n’appréciait pas du tout le fait de se faire traiter de la sorte, il ne pouvait rien dire et ne faisait qu’hocher la tête à chacune de ses paroles. Peut être avait-elle raison se disait-il ?

Pendant un instant, il fut posé de force sur un rocher, couvert de boue après son action ridicule pour tenter de fuir la bête. Yuyuko commençait alors à pousser ses vêtements, en particulier sa cape qu’il utilisait pour cacher son bras manquant afin de ne pas recevoir de pitié de qui que ce soit. Elle commençait à tisser alors, agenouillé à côté de lui qui regardait ailleurs, couvert de honte et de culpabilité. On aurait l’impression de voir une mère et son enfant, je trouve cela particulièrement beau si vous voulez mon avis.

Kotei se laissait faire, il grimaçait de temps à autre, après tout, ce n’est pas parce qu’il est constitué de papier qu’appuyer sur une blessure ne le fait pas terriblement souffrir. Après quelques moments de patience, il se retrouvait à pouvoir bouger son bras arraché il y a peu de temps. C’est… Etrange, dit-il alors sans pouvoir retenir ses mots. Il tourna ensuite son regard vers la gardienne, sa professeure, le visage remerciant envers elle.

« Merci professeure de votre gentillesse, je ferais tout ce que je peux pour me rattraper ! »

Il était confiant et déterminé. Il avait une idée en tête et un plan à mettre en exécution. Il frétilla néanmoins comme un pauvre enfant auquel on ferait des chatouilles lorsque les deux araignées entrèrent à l’intérieur de son bras. Il ne pouvait cacher le fait d’être assez chatouilleux et sensible vu qu’il s’agit d’une blessure assez fraîche.

Quelques instants après, l’entraînement allé pouvoir recommencer. La gardienne avait changé les règles du jeu pour pouvoir aider notre aventurier. Mais, Kotei ne l’entendait pas de cette oreille. Il doit survivre jusqu’à l’aurore n’est-ce pas ? Cinq minutes, il n’en fallait pas une de plus pour que l’aventurier n’ait besoin de mettre son plan à exécution. Il se leva, le chronomètre avait été lancé. Immédiatement, il se dirigea vers l’arbre le plus proche. L’enfant récupéra quelques brindilles, branches et autres objets que l’on peut trouver très rapidement dans la plaine mortuaire. Que voulait-il en faire ? Vous allez comprendre.

Avec la soie composant son bras, il lia certain de ces objets et pendant les trois minutes qui lui restèrent, peaufina les détails de son œuvre. Il ne manquait plus que la bête désormais. Qu’avait-il fait ? Rien de plus simple qu’un piège, basique, mais particulièrement ingénieux en utilisant l’environnement pour l’aider. Il fait particulièrement froid dans les terres Malviennes, une plaque de verglas peut facilement être dénichée à l’ombre des arbres comme celui-ci. La végétation ambiante empêche de voir correctement le sol lorsqu’on se déplace à grande vitesse. Quelques petits trous creusés autour des racines de l’arbre, pas très profond, mais suffisant pour se coincer voir se briser une jambe si l’on ne fait pas attention. Et les branches et brindilles lui ont servit à se construire une corde pour se tirer très rapidement vers la cime de l’arbre lorsqu’il devra s’exécuter.

Tout cela est particulièrement dangereux, se dit-il alors. Mais qui ne tente rien n’a rien. Et la chance, ça se provoque mes amis ! Kotei attendait alors, la bête fonçait sur lui, il avait tout prévue, maintenant, à savoir si son piège sera efficace. Il tira sur la corde et le mécanisme s’enclencha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Lun 13 Aoû - 14:37

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Soit dans la Tour, soit à l'Aventure (lol)

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Jeu 16 Aoû - 20:44

Yuyuko soupirait, croisant les bras, regardant son disciple à l'envers, oh mais non hein, lui, à l'envers, pas elle. Suspendu par les pieds à son propre piège, les yeux roulant vers le ciel et la bête en pierre qui croyait qu'on se foutait de sa gueule avec toute cette histoire.

La femme coupa le piège et rattrapa son disciple dans ses nombreux bras avant de commenter :

"Ca va être looong.."

Elle le reposa délicatement au sol et l'obligea à s'asseoir avant de s'asseoir en tailleur devant lui. Elle prit un bâton et dessina sur le sol plusieurs mécanismes de pièges en expliquant à Kotei comment les rendre plus efficaces et moins dangereux pour leurs créateurs.

Elle lui enseignait car elle s'y connaissait, en pièges, avec se toiles pour capturer sa nourriture. Elle expliquait au début de manière ennuyée avant de s'apaiser et de lui expliquer maintenant de façon plus maternelle, lui saisissant le regard de ses yeux très sérieux.

Puis elle s'arrêta un instant et l'observa de manière...Bizarre, elle était perturbée par Kotei, par son physique d'enfant, comme si quelque chose lui manquait. Oui, elle avait des filles, des araignées qu'elle a en réalité adoptée, et non pas créée elle-même, mais elle était devenue leur mère car elle les protègeait et qu'elle se sentait parmi les siens.

Mais pas de mâles. Alors pourquoi avait-elle cette étrange malaise auprès d'un enfant garçon? Without, maintenant Kotei...Comme si quelque chose lui manquait, au fond d'elle.

Elle se tint le ventre, ayant été perdue dans ses pensées pendant 5 bonnes minutes à ne pas répondre à la vie réelle, avant de se ressaisir en regardant brutalement Kotei, l'air de se réveiller d'un cauchemar.

Elle offrait à Kotei une autre vision d'elle, et elle n'aimait pas ça, et elle ne laissa pas le temps à Kotei de parler qu'elle lui expliqua une dernière fois les pièges qu'elle lui a exposée et se releva, lui proposant de dormir un peu avant de reprendre l'entraînement.

Elle s'installa dans un hamac de toile et en fit un pour Kotei d'un air désintéressée comme si elle se fichait de son sort, puis garda tout de même un oeil ouvert sur la nuit, au cas où, laissant la nuit pour réfléchir à tout ce qu'elle lui a confiée aujourd'hui.

Comme on dit, la nuit porte conseil.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure compagnon !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Ven 7 Sep - 19:40

Là d'où je viens

« Héhé, j’aurais essayé. »


Le pauvre livre était à l’envers, incapable de se libérer de lui-même. La terrible bête de pierre juste en dessous de lui, il n’était qu’un jouet accroché à la branche d’un arbre pour ce gros chat de marbre. Du moins, jusqu’à ce que la gardienne mauve vienne l’aider à nouveau, le libérant ainsi de sa propre prison, son propre piège. Ils se posèrent ensuite un peu plus loin, s’asseyant au sol et discutant de comment parfaire les pièges du jeune aventurier.

Kotei était particulièrement, attentif, comme par le passé lorsque je lui expliquais comment faire réagir les éléments de la nature afin de créer des composés chimiques pour le moins efficace. Il à soif de savoir et d’apprentissage, ne pouvant compter sur son corps, il fait du mieux qu’il peut pour se débrouiller avec sa ruse, son cerveau et ses connaissances.

Des toiles d’araignées, pensa le jeune élève, elle a raison, leur forme, la façon dont elles sont fabriquées. On vente souvent les mérites de cette toile miraculeuse aux propriétés très utiles pour tout ce qui touche aux protections. Il observa son bras un instant avant de revenir à ses pensées et à ce que lui expliquait Yuyuko. Faire en sorte que le piège ne puisse s’activer sur nous mais uniquement sur la créature, utiliser la toile comme quelque chose de collant pour empêcher les créatures trop lourdes et non équipées de pouvoir s’y déplacer. Je crois que j’ai plusieurs idées !

Il allait se relever pour pouvoir repartir à l’entraînement, mais quelque chose attira son regard. Pendant un instant, quelques minutes, la gardienne avait totalement changé. Son regard, sa façon d’être, elle avait plusieurs mimiques complètement décalées de ce qu’elle est. Une créature démoniaque dévorant les hommes sans aucune compassion ? Non, Kotei refusait d’y croire. En l’observant ainsi, il comprit que cette apparence qu’elle prend chaque jour n’était pas sa véritable personnalité. En réalité, c’est une mère particulièrement protectrice de ses enfants, comment se fait-il qu’elle soit devenue ainsi ?

Les questions continuaient d’aller et venir dans l’esprit de l’enfant, puis l’araignée revint à elle et continua ses explications comme si de rien était, le regard froid de cet instant le fit revenir à sa concentration et ses pensées. Mais il ne pouvait plus faire autrement, il souriait de bonheur désormais, ce n’était plus vraiment la même ambiance qu’il avait connu au début de cette journée et ce n’était pas pour le déplaire.

La nuit tomba alors. La belle lune blanche au nom de Maheo était pleine, alors que sa jumelle bleutée n’était qu’à un quart. Les étoiles étaient merveilleuses dans le ciel, cette nuit qui pourrait être froide pour certains, n’étaient qu’une nuit parfaite pour les esprits vivant ici. Il s’allongea sur le hamac créait par sa maîtresse miséricordieuse et la remercia tout sourire. Les yeux tournaient vers le ciel, il pensa encore à cette journée, à comment s’améliorer, à comment devenir un véritable héro.

Le héro de papier observa pendant un court instant son bras de toile et les deux araignées s’endormant à l’intérieur. Il ne put faire autrement que de trouver cela mignon, il ferait en sorte de bien s’occuper d’elles, il le promet. Une étoile filante traversa le ciel à ce moment, le reflet brillant de l’événement illumina la rétine de notre petit aventurier qui se releva. Assis en tailleur au milieu du hamac, il sourit avant de chuchoter doucement, pensant que la gardienne dormait déjà.

« Je promets que lorsque je deviendrais assez fort, de toujours protéger et d’aider les araignées et ceux dans le besoin. Car il ne faut jamais oublié d’où l’on vient. »

Il sourit une dernière fois, fermant les yeux doucement et s’installa à nouveau dans son lit de cette nuit. Il avait une promesse et l’espoir grandissait en lui. Ce n’était plus qu’une simple étincelle, mais un véritable incendie impossible à arrêter. Quelques secondes suffirent finalement à notre héro de papier pour s’endormir heureux de sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Soit dans la Tour, soit à l'Aventure (lol)

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Sam 8 Sep - 14:13

« Je promets que lorsque je deviendrais assez fort, de toujours protéger et d’aider les araignées et ceux dans le besoin. Car il ne faut jamais oublié d’où l’on vient. »

Je l'avais entendu dire ça, je ne dormais pas encore, voir je n'allais pas vraiment dormir, observant la lune comme seule confidente de mes regards. J'étais touchée par les propos de mon disciple, même si la dernière phrase m'était incompréhensible, pourquoi disait-il celà?

Je ne me souvenais pas concrètement d'où je venais, la Créatrice ne m'en a pas parlé même quand je le demandais, comme si elle ne voulait pas m'apprendre mon passé. Etait-ce aussi horrible? N'étais-je pas une araignée ? Non, impossible, seuls les élèves de Dead sont des animaux de bases, ceux de la Créatrice dont moi sommes d'anciens humains. Elle aimait cette race et la déteste en même temps, c'est amusant n'est-ce pas?

Je regardais mes mains, essayant de retrouver une once de souvenir, mais c'est aussi dure que si je vous disais "Vous avez fait du tracteur sur les mains en caleçon dans le passé, souvenez-vous." Si vous vous souvenez de cet évènement, eh bien félicitations vous êtes alcoolique.

Je jetais un oeil à Kotei et mes fifilles, il semblait souriant, enfin, pas que par défaut quoi.

Le lendemain arriva alors, j'allais pouvoir tester mon disciple suite à mes conseils. La bête que j'avais avec moi semblait blasé, me regardant en me demandant du visage si il allait encore devoir courir 1 minute après une proie ridicule? Mon regard perfide lui fit comprendre qu'il n'avait pas à broncher là-dessus sous peine de souffrir.

Je vins dans un coin de la plaine mortuaire avec plus d'interêt : Tiens tiens, un cimetière. Des cryptes, des tombes, un endroit assez immense. En fait c'était un village Malvien. Durant les jours de brume, ils sont invisibles et chaque tombe est en vérité une demeure un peu sous terre, pareil pour les cryptes.

J'avais donc soulevé Kotei par le col suite à son réveil pour le poser devant ce village.

"Que vois-je? Que vois-je? Une nouvelle épreuve cher disciple !" Chantais-je avec mesquinerie.

Toujours le même thème, la survie, mais cette fois-ci, je voulais qu'il comprenne que les aventuriers sont aussi des héros, et si il voulait protèger et aider les autres, eh bien se trouver en lieu de vie (entre autres) allait l'aider à s'expérimenter.

"Cette fois-ci, je vais lâcher la bête, qui va choisir volontairement une proie faible et sans défense, et tu devras l'empêcher d'atteindre la cible."

Je vis au même moment plus loin dans le cimetière une petite fille avec des yeux partout sur elle. Mais c'était une enfant, eh oui, l'Onirique acceuille de tous âges. Et celle-ci ceuillait des fleurs pour embellir les tombes maisons de chacun. Elle avait l'air d'être faible et sans défense au vue de sa simple robe blanche et de sa frêle apparence.

"Dis donc, quelqu'un d'aussi faible que toi actuellement. Tu ne vas pas laisser ma bête lui faire de mal, j'espère? Au vue de l'heure, les esprits ici dorment encore, elle est donc à la merci de ma bête si tu n'interviens pas. Tu es prêt Kotei? Je te laisse 5 minutes pour te préparer avant que je ne lâche le monstre."


Je lui fis une tapotade sur la tête avant de l'inciter de la tête à y aller sans perdre de temps. J'avais confiance cette fois. Pourquoi? Quand il s'agit de sa vie, Kotei n'agira pas aussi puissemment que pour autrui. Il a toujours servit autrui, et c'est ce qu'il fait de mieux. Il est loin d'être faible, en ayant contenu autant d'esprits en lui avant de craquer, moi, je le respecte, mais je ne le montre pas. Ne lui donnons pas non plus trop d'affection, c'est mauvais pour mon image, heh...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure compagnon !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Ven 14 Sep - 15:51

On ne naît pas héro. On le devient

Réveiller violement, encore légèrement dans les vapes, le jeune garçon fut jeté au sol. Tiré de son sommeil avec tant de violence ne l’avait pas vraiment aidé à se préparer à la situation. Son cœur bâtait la chamade et il n’était même pas encore au courant de l’épreuve qu’il devait subir aujourd’hui. Il observait la bête de pierre, encore présente, cela avait donc une signification, la créature devait encore jouer un rôle aujourd’hui. Il espérait avoir plus de chance que la veille. Non, ce n’est pas une question de chance, cette fois-ci il réussira ! Il ne peut échouer !

Les mots de la gardienne mauve furent de plus en plus puissants dans l’esprit de l’aventurier en quête d’héroïsme. Son regard se rétrécie, ses yeux tremblèrent lorsque l’épreuve lui fut annoncée. Comment ? Voulait-il s’exclamer, malheureusement, son cerveau et sa raison l’en empêchèrent, critiquer les façons de faire de Yuyuko ne l’amènerait à rien. Dans le pire des cas, elle tuerait elle-même la cible que doit protéger le héro de papier ainsi que lui-même. Il tenta alors de se raisonner, il ne pourrait rien faire dans cet état. Frappant légèrement contre ses joues pour pouvoir revenir dans la discussion.

Une jeune fille, très certainement une yokai comme lui, en tenue blanche, au beau milieu d’un cimetière. Ce n’est normalement pas le lieu de jeu de petites filles, mais pour le royaume des morts, ceci est plutôt habituel. Malheureusement, ce n’est pas le jour de chance de cette jeune fille. Le sang de Kotei ne fit qu’un tour, il ne pourrait jamais arrêter la créature et protéger cette petite.

Cinq minutes à nouveau. Cinq minutes pour pouvoir se préparer et aider cette jeune fille. Il n’avait d’autres choix. Les quelques arbres environnant ne suffirait pas à la protéger très longtemps. Impossible de la placer hors de portée de la créature, il devait absolument tout faire pour l’empêcher d’approcher. Fuir n’est pas non plus la bonne solution, il a déjà vu le prédateur à l’œuvre, sa vitesse est impressionnante, il ne pourra pas le semer dans les plaines mortuaires et cette jeune fille non plus.

Il fonce alors, il ne semble pas avoir d’idée, il hurle à la petite de grimper sur la sépulture qu’il pointa du doigt. Un petit caveau qui pourrait accueillir facilement une famille d’esprit ou d’autres originaires de Malva. Deux petites statues d’ange placé sur les piliers de la porte du caveau, l’une d’entre elle est brisée, la partie droite de son torse, son bras et sa tête se trouve en morceau au sol. Il pourrait utiliser ceci pour fabriquer un piège ? Non, trop fragile, la porcelaine ne servirait à rien ici. Une stèle de pierre se trouve au dessus du caveau, elle est encore en état et semble particulièrement  massive à vu d’œil.

« Il faut que tu grimpes là-dessus au plus vite, expliqua Kotei à la jeune fille en l’aidant du mieux qu’il peut pour cette petite escalade. Une créature dangereuse se trouve dans les parages, un prédateur qui va nous dévorer. »

Il disait tout cela dans la panique. Puis, en observant le visage de la jeune fille qui commençait elle aussi à paniquer et à trembler de peur, il se souvint alors de quelque chose. Quelque chose qu’on lui a enseignée il y a longtemps. L’un de ses amis, l’un des plus grands héros qu’il n’est jamais connu.



Un véritable héro doit toujours sourire.

Le héro de papier se stoppa un instant, il ne restait que peu de temps avant que Yuyuko ne lâche la terrible bête qui mettra fin à leur pauvre existence. Sa peur et la panique en lui disparurent d’un seul coup. Il tapota amicalement la tête de la jeune fille avant de lui offrir son plus beau sourire. Il la regarda droit dans les yeux, il n’avait plus le même regard. C’était quelque chose de différent. Quelque chose qu’il n’avait jamais encore eut. Ce n’est plus qu’un simple sourire. Oh non, c’est bien plus que cela.

« Mais ne t’en fais pas. Je suis là pour te protéger. »

Il sauta alors de la sépulture, tombant sur la terre et l’herbe fraiche du sol. Légèrement humide à cause du temps courant du royaume des morts. Il avança, le pas sûr de lui. Avait-il un plan ? Avait-il quelque chose de prévue pour arrêter la bête ? Non, il n’avait rien de tout cela, mais autre chose grandissait en lui. Quelque chose de nouveau. L’espoir, la confiance et surtout l’aura d’un véritable héro.

« On ne naît pas héro. On le devient ! »

Kotei fonça dans la direction de la bête, projetant l’un de ses bandages de fer extensibles contre deux sépultures trouvées sur le chemin. Les tombes de pierre ne sont pas assez lourde, mais cela sera suffisant pour réaliser ce dont il a besoin. La créature devait foncer dans sa direction, il doit être énervé de ne pas avoir pu déchiqueter le garçon la veille, il doit très certainement être fou de rage et cela va jouer avec notre héro. C’est un adieu à ces bandages de fer qui lui ont été offert par un vieux squelette. Aujourd’hui, Kotei a changé et il compte bien le prouver.

Ce bandage tendu va servir à Kotei afin d’arrêter la bête. Il se place devant celui-ci, alors qu’il l’avait auparavant caché grâce à la terre présente dans le cimetière et accroché à un fil de soie relié à sa main. Le compte à rebours et terminer, la bête va très certainement se précipiter sur lui. Kotei attendra le dernier moment pour sauter en avant, sous les pattes de la créature. Avec son bond, le bandage se tendra d’un seul coup, la créature viendra le heurter de plein fouet, avec la tension du fer, elle risque de se faire terriblement mal voir de se couper en deux. Il s'excusera pour les deux tombes qui seront détruite pendant le processus après tout cela, mais il n'a pas le choix. Maintenant, plus qu’à attendre les résultats !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Ven 14 Sep - 15:51

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Soit dans la Tour, soit à l'Aventure (lol)

MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   Ven 21 Sep - 23:15

Au début, j'ai cru que ça allait être encore le même cinéma, il paniquait immédiatement, et ça me faisait tiquer. Pourquoi n'agis-tu pas en héro, bon sang?? Les héros sont un exemple, si ils paniquent, les gens autour paniqueront aussi, penses-tu ! J'étais prête à jeter l'éponge et lui tourner le dos pour laisser la bête finalement achever toute cette histoire, avant de voir finalement ce que j'attendais.

Alors qu'il poussait cette gamine en hauteur pour sa sécurité, il avait reprit une certaine sérénité et un beau sourire. Je m'arrêtais dans mon demi-tour et je refis face à la situation avec un nouvel intêret. Une fois après avoir mit la fille en sécurité, il retourna au sol, que comptait-il faire? Je croisais les bras, attentive à ses moindres faits et gestes pouvant m'indiquer à l'avance ses plans. Mais tout paraissait dans l'imprévisible avec lui. Etonnant de la part d'un piègeur, mais celà dit, je ne lui facilite pas la tâche.

La bête était lâchée, les 5 minutes étaient passés, et Kotei comptait en découdre avec elle finalement, intéressant. Il se la jouait Mc Giver pour le coup, mais ça promettait d'être intriguant. Il avait crée tout un plan, mais j'y vis des failles dans les dernières secondes, alors que la bête se jetait sur Kotei. La bête avait esquivé sans même le remarquer ce qui devait activer le piège.

Mon instinct d'araignée me fit tirer en arrière la bête d'un coup de toile dans son dos avant qu'elle ne heurte Kotei. Il n'avait rien, ni ses bandages en fer curieux, et la bête se débattait avec une rage implacable à devoir toujours se désistait de son désir de tuer mon disciple. Je libérais alors la bête, la regardant droit dans les yeux

"Pars, et ne reviens jamais."

Il n'osa même pas sourciller, sa queue entre les jambes, il détala très loin d'ici, pff, c'était l'âme d'un rancunier borné et rongé par les remords, voilà tout. Bon, Kotei avait échoué, mais il avait fait un gros bon qui donnait de l’intérêt à l'entraînement. Entre son courage avec la gamine, son piège, les risques pris et acceptés. Je l'aidais moi-même à se relever.

Je lui jetais un regard qui paraissait grave froid à cause de mon masque, mais je lui renvoyais en vérité beaucoup de satisfaction. La petite fille nous regardait de manière apeurée, et je cru comprendre qu'elle regardait surtout par dessus notre épaule.

En me retournant, je vis la bête de tout à l'heure attaquer l'une de mes filles qui avait probablement voulu nous suivre car je mettais du temps à rentrer à la maison, mon sang ne fit qu'un tour et je crus que j'allais détruire Malva pour cet affront. La bête avait saisit ma petite, grosse comme une main, dans sa gueule, et s'était enfui avec aussi vite qu'il n'était apparu.

Alors que j'allais le suivre de manière menaçante, je regardais Kotei, l'air quelque peu déséspéré :

"Voilà ta nouvelle mission, quelque peu non prévue. Et pour cette fois-ci, je te le demande..."

Je m'agenouillais pour le regarder en face à face :

"Sauve ma petite, elle ne méritait pas ça."


Je me relevais alors, risquant la vie d'une de mes nombreuses filles pour donner une chance à Kotei d'obtenir un immense respect de la part de la communauté des araignées, surtout que les deux petites dans son bras hurlaient à ce qu'il aille sauver leur grande sœur. J'étais partie aider la gamine là haut le temps que Kotei s'occupe de ça, je lui faisait confiance, et il le savait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La première pierre -PV Kotei-   

Revenir en haut Aller en bas
 
La première pierre -PV Kotei-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première interview de M Ericq Pierre à un média
» Kotei 2010
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Onirique :: Le monde des rêvesTitre :: MalvaTitre :: La plaine mortuaire-
Sauter vers: