Partagez | 
 

 Les Réformes d'Aurora [PV Anumeh et Dead]

Aller en bas 
AuteurMessage
Solaiman Organa
Blu (Exploration) - Rang 4
Blu (Exploration) - Rang 4
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 17/02/2016
Localisation : Dans le Royaume de Blu

MessageSujet: Les Réformes d'Aurora [PV Anumeh et Dead]   Ven 29 Sep - 21:43

Thème du RP :
 

Me voilà à Aurora !

À peine, je pus poser les pieds au sein de la mégalopole sous-marine, je fus accueillis à ce moment-là par un énorme cortège de soldats qui se tenaient en rang de chaque côté. Décidément, les jeunes recrus que j’avais formés auparavant, avaient retenus les leçons que je leur avais enseignées. La guerre les a « plus ou moins aider », ils ont su montrer leurs valeurs, mais également les horreurs de celle-ci.

Tandis que mon vaisseau venait d’atterrir au sein du hangar et que les portes de celui-ci commencèrent à s’entrouvrir pour permettre à moi, mais également à mes matelots et mes compagnons de pouvoir sortir. C’est également à ce moment-là que le chemin entre moi, cet mystérieuse jeune femme et Mark furent à nouveau séparé. On se remercia tous chacun, avant de se séparer l’un de l’autre dans le calme et la bonne entente.

Une fois les adieux terminés, je pus enfin retourner aux choses sérieuses. Alors que je m’avançais vers celui qui semblait être le haut gradé d’un pas léger, celui-ci commença à me tendre ma main dans ma direction. La saluant calmement, le haut gradé qui n’était d’autre qu’un colonel assez âgé au teint mâte déclara d’une voix calme :

« Général Organa, le Fondateur Anumeh souhaite vous voir le plus rapidement possible, je constate que vous êtes arrivés en retard, mais ce n’est guère grave, suivez-moi le plus rapidement possible. »

Accompagné de mes dizaines de matelots, je répondis tout simplement d’une intonnation assez froide et sérieuse :

« Désolé colonel, mais nous avons été retardé. Mon équipage a été attaqué par des esclavagistes, des hommes et des femmes sont morts durant cette bataille, mais nous y sommes parvenus à nous défaire d’eux. Les esclavagistes étaient à la solde ou du moins « autrefois » à la solde d’un certain Aldrim Van Cardo-Mintrhan. D'ailleurs, ces derniers sont maintenant nos prisonniers, du moins ceux qu'ils en restent. »

« Vous voulez dire ?! Demanda surpris le colonel. »

« Non ! Ce n’est pas un membre de l’état-major de l’armée Impériale, mais disons qu’ils ont été en quelque sorte des mercenaires et ces derniers vont nous mener jusqu’au bras droit de l’Empereur qui est malheureusement encore en vie. Mais, trêve de bavardage ! Il faut se rendre à cette réunion ! J’espère que ce sera rapide, car je dois assister aux funérailles des hommes morts durant cette bataille, mais également à tous ceux qui ont péris à cause de cette foutue guerre. »

« Très bien général ! Termina le colonel. »

Thème du RP 2:
 

Après avoir marché pendant quelques minutes à travers les rues de la cité technologique d’Aurora qui était à l’image d’une ville digne d’une œuvre de cyberpunk et d’un niveau d’une civilisation interstellaire, (c’est-à-dire une civilisation qui a su conquérir et traverser les étoiles). L’architecture de la ville me rappela tellement mon ancien univers, mais ce n’est pas le moment de penser à ce genre de chose, il faut continuer notre objectif et regarder vers le futur en se concentrant sur le présent.

Prenant un véhicule volant avec le colonel qui m’amena au bout d’un certain temps, après avoir volé à travers les tours et les gratte-ciels de la ville, nous arrivâmes finalement vers le QG principal de la ville ou ce que les citoyens et les aventuriers appellent plus couramment : l’Hôtel de ville.

Après avoir grimpé les marches, traversé le couloir, j’arrivais finalement vers une espèce de gigantesque salle, une salle qui pouvait rapidement faire penser à une assemblée ou à un sénat de n’importe quel régime démocratique. Je ne fis pas attention aux nombres d’individus présents, mais au centre de toute cette foule se trouvait l’intelligence artificielle CC-99, l’administrateur principal d’Aurora, mais également un grand ami. Ce dernier était sous sa forme digitale, il se présentait à nous sous une forme holographique se rapprochant d’un œil cybernétique. Sa taille était facilement comparable à un gigantesque globe terrestre de plusieurs mètres comparables à ceux que nous pouvons trouvés dans les musées. Le voyant présent au sein de cette pièce, celui-ci déclara :

« Salut Solaiman ! Bon ! Vu que tu es présent, le boss ne va tarder à arriver. »

Apparence de CC-99:
 

En entendant ces paroles, je vis immédiatement les gens s’asseoir sur les chaises de cette assemblées, j’étais l’un des rares à rester debout vers le podium pour attendre l’arrivée du Fondateur Anumeh.

_________________

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 21
Localisation : Le SUD

MessageSujet: Re: Les Réformes d'Aurora [PV Anumeh et Dead]   Mer 18 Juil - 18:15


Alors quelquefois le soir, il est fatigué. Il se demande s’il n’est pas vain de conduire les hommes ; si ce n’est pas un office sordide que l’on doit laisser à d’autres, plus frustres… Et puis, au matin, des problèmes précis se posent, qu’il faut résoudre, et il se lève, tranquille, comme un ouvrier au seuil de sa journée.



Une promesse, c’était à cela seulement que toute cette situation tenait. Une promesse qu’il s’était fait à lui-même en arrivant en ce monde : qu’il sacrifierait sa vie pour que ce qui est arrivé à son monde natal ne se reproduise pas ici. Un sacrifice, non pas forcément accompli par la mort physique, mais par le travail et la dévotion à ses projets.
La plupart des Bluiens n’a pas vu ce qu’il a vu, n’a pas conscience de ce que les espèces animales intelligentes telles que les Humains, les Darus et tant d’autres peuvent accomplir. Certains savent, d’autres devinent, mais la majorité ferme les yeux sur le fait qu’ils sont une Singularité, une anomalie qui se retrouve avec un pouvoir tellement immense qu’il doit être manié avec d’immenses précautions.

Blu est un lieu au contexte unique dans lequel beaucoup de choses ont un potentiel immense et deux de ces choses sortent vraiment du lot ; l’une d’elles, est que l’avancée scientifique du peuple de la mer peut suivre son cours sans détruire le monde. A la surface, des guerres peuvent éclater et des catastrophes peuvent faire rage, mais tant que tout ceci serait contenu à un moindre niveau la vie pourrait fleurir de nouveau après la tempête. Le pouvoir de la science et de la technologie cependant, en dévorant les ressources comme un ogre insatiable et en donnant aux hommes le pouvoir d’annihiler des mondes entiers, ne laisse pas toujours de seconde chance.
Ce royaume serait un immense laboratoire pour la poursuite de la connaissance, où les limitations en termes de ressources favoriseront le développement des technologies les plus optimales, économiques, et durables possibles. Ainsi, si jamais le reste du monde voulait se développer de la sorte également, Blu pourrait veiller à ce que les peuples ne s’entre-déchirent pas pour les dernières ressources vitales d’une planète mourante.

Cette vision à long terme n’étant sérieusement prise en compte que par une minorité d’individus, Anumeh était déterminé à garder le pouvoir pour assurer cette direction et établir de quoi continuer ainsi après sa mort.
Toute cette pensée, c’est ce qu’il avait en tête au moment de s’adresser au Sénat.

"Mesdames et messieurs, c’est un honneur de m’adresser à vous aujourd’hui.
Notre pays naissant a connu bien des défis, mais par nos efforts et malgré les avaries, nous avons réussi à maintenir ce navire à travers la tempête. Nous grandissons, nous nous solidifions, nous nous complexifions, et nos bases précaires doivent s’adapter à nos besoins pour garantir l’avenir de nos enfants.

C’est ce pour quoi nous sommes réunis aujourd’hui, ceci n’est pas notre première réunion mais elle sera l’une des plus importantes de notre histoire ; c’est elle qui définira comment seront répartis les pouvoirs et la structure de notre état.
De nombreux délégués et moi-même, au fil des derniers mois, avons établi des compromis et des accords depuis différents points de vue et des idéologies divergentes afin d’établir la grande Réforme de la Fondation dont les détails vous sont en ce moment-même envoyés sur vos appareils numériques personnels.
"

Il marqua une pause pendant que l’assemblée prenait lesdits documents sous les yeux, la plupart les connaissait déjà mais il était important que tous les aient en vue.

"Il est important de garder en tête la vision large de Blu dans la façon dont est structuré ce système."
Ce qu’il allait dire par la suite était le second grand potentiel du royaume de la mer, qui, lui, était beaucoup plus populaire et concret à court terme.
"La diplomatie et la morale, dit-il d'une forte intonation, sans ces choses-là nous ne sommes plus que des bêtes sauvages, elles doivent être bâties et maintenues par tous les moyens possibles et je ne pense pas avoir à prouver à qui que ce soit ma conviction à cette tâche. Mais elles ne restent que cela : des constructions sociales, fragiles et incertaines. Quand elles échouent, il ne reste malheureusement qu’une seule forme de pouvoir qui nous protège encore : la force. C’est une triste réalité du monde des êtres vivants, un monde qui ne sera jamais entièrement stable et sûr, et nous devons nous prémunir des moyens nécessaires pour nous assurer de rester forts.

Blu n’est pas qu’un pays technologiquement avancé, il est le havre des démunis : les démunis de magie. Ce monde abrite toutes sortes d’individus et créatures aux capacités incroyables mais incompréhensibles, défiant la raison même. Peu importe la nature de ces phénomènes, que ce soit surnaturel ou bien rationnel mais incroyablement complexe, un immense pouvoir réside en la magie et les quelques individus la maniant, tandis que ceux qui en sont privés vivent dans un état de faiblesse en comparaison, en pâture aux puissances supérieures.

Ici réside un lieu où les faibles ne seront pas seulement tolérés : ils seront forts. Un havre où ils pourront être protégés et bâtir leur propre force par la recherche scientifique et des fondations rationnelles et fiables. La technologie nous apporte une médecine sauvant des vies, le confort et bien d’autres choses, mais il ne faut pas oublier une chose, c’est que notre avance dans ce domaine est ce qui maintient notre sécurité à long terme et en dépit de l’évolution de nos relations avec l’extérieur.
"

Tout le long de ce discours, il n’avait pas eu besoin de mentionner la guerre face à l’Empereur : tout le monde avait cet événement fraichement en tête, et l’exemple parlait de lui-même.

Spoiler:
 

"Le peuple bluien m’a accordé sa confiance aux touts débuts de notre arrivée ici, ce qui m’a placé dans la position de dirigeant. Toutefois certains s’inquiètent de la possibilité que la dictature se transforme en tyrannie, et ce à juste titre. La Réforme prévoit des limites aux pouvoirs du Fondateur, notamment la possibilité de l’évincer des ses pouvoirs ; cette destitution ne serait validée qu’après un référendum réunissant deux tiers des voix, ainsi il pourra prendre des décisions impopulaires sans craindre pour sa place et ses projets, mais sera retiré s’il commence à adopter un comportement tyrannique. Le pouvoir reste ainsi fort et dynamique, mais possède ses limites.

Le Sénat sera le second grand preneur de décisions bluien. Il sera sélectionné parmi trois classes de la société définies non pas selon la famille, le sang ou la richesse, mais selon la profession et les accomplissements personnels. Ces trois classes seront l’armée qui nous protège, les scientifiques qui nous élèvent plus haut, et les explorateurs et diplomates qui nous en apprennent plus sur le monde extérieur et nous connectent à celui-ci. Ainsi ces classes seront les détentrices du pouvoir public, ce qui les mettra en avant et favorisera leur développement, leur influence et leur attractivité, en accord avec la vision large de Blu.
La sélection aléatoire au sein du corps éligible sert à empêcher la corruption et l’abus d’influence lors de la formation d’un Sénat.

Enfin vient, le Quart, nos compatriotes n’appartenant à aucune de ces classes. N’ayant pas de pouvoir de prise de décision, il faut une institution capable de les protéger, et elle se tient comme étant le Tribunat. Deux Tribuns seront élus dans le Quart chaque année, qui auront le pouvoir de poser un veto contre toute décision affectant la vie du peuple sur accord de chacun des deux.

Vous trouverez plus de détails sur vos documents. J’en ai terminé, je laisse à présent place au débat.
"

Alors qu’Anumeh se taisait, l’assemblée se levait pour l’applaudir : certains avec véhémence, d’autres avec réserve et scepticisme. Il était probable que tout ceci s’étale sur plusieurs jours, cette constitution était déjà le résultat de compromis et de négociations donc elle devrait être acceptée dans les grandes lignes, de plus que l’évolution progressive du système de ces dernières années n’est déjà pas bien loin du plan proposé, mais certains détails feront grincer des dents. Ce qui servait grosso modo de Sénat jusque là était composé de délégués de différents filières qui pour la plupart seront toujours éligibles, mais certains se retrouveront membres du Quart.

De plus, d'autres réformes sont sur la tables, notamment dans l'armée qui a tiré des leçons du massacre de la IIIe Légion, et de qui possède les autorisations d'accès de quoi.

Le juge de l’Assemblée désigna alors la prochaine personne à parler.

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Réformes d'Aurora [PV Anumeh et Dead]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À quoi ont servi les réformes économiques en Haïti ?
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» Votre prenom sous toute les formes !!
» Aurora Vazquez-Flores
» Aurora Dilaurentis & Evelyn O'Connell - Jusqu'au 16/11/2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Onirique :: Le monde des rêvesTitre :: BluTitre :: Aurora-
Sauter vers: