Partagez | 
 

 Il boss e la regina [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Il boss e la regina [Terminé]   Mar 26 Avr - 15:32

Il boss

Le parc Descartes, un lieu si merveilleux où grands et petits peuvent se donner à cœur joie dans les attractions. Heureux grâce à l’amour qu’ils se portent entre eux, ils sont obnubilés par leur petit bonheur, oubliant que le royaume rose est protégé grâce à la marque noir qui a posé son empreinte dessus. Le monde des rêves ne connait pas notre existence, mais il connait nos actes, il sait ce que nous faisons au plus malin et il s’abstient donc de vouloir révéler la vérité. Le quartier gris fait partis de nos affaires, s’y retrouvait n’est pas très bon signe, et si jamais quelqu’un s’y rend, il aura des problèmes dépendant ses actions, c’est moi qui vous le dit. Une marque rose, une marque grise et une marque noire. Qui peut les différencier ? Surement pas ceux qui vivent dans les beaux quartiers ni ceux à l’extérieur de ses murs. L’enceinte du parc accueille pourtant aujourd’hui la plus grande des célébrités de notre pays. Elle ne devrait pas tarder, elle me l’a promit. Venir nous rendre visite un jour, cette merveilleuse femme à la beauté si envoutante, je suis certain qu’elle viendra un jour à la rencontre du parrain.

Savez-vous comment entrer dans la seconde partie du parc Descartes ? Vous savez, ce que je vous expliquer tout à l’heure, le côté rose et l’empreinte noire. Très facile, mais si dangereux. Demander au guichet un ticket noir, ou le chemin noir, je ne sais plus, mais bref, il n’y a pas à sans faire. Demandé le chemin noir au guichet, il vous offrira un morceau de papier qui vous permettra de passer la barrière magique. Une fois à l’intérieur, facile d’en ressortir, sincèrement, revenez en arrière et cela suffira mais ne faîtes pas joujou avec le guichet je vous pris. Assassin, bandit et la pègre elle aussi se trouve ici, et moi je suis au-dessus de tous ces gars-là, je suis le parrain après tout. Tout le monde me respecte. Assis confortablement sur mon merveilleux fauteuil de taille D, j’attendais la venue de mon adorable reine. Je sais qu’elle répondra un jour à la lettre d’amour que je lui ai adressé, elle ne devrait pas tarder. Cela doit faire un mois que je l’attends peut être ? Mais je l’attendrais encore, je suis certain qu’elle viendra un jour me rencontrer.

« Ma, une nouvelle journée parfaite, n’est-ce pas Pink ? »
« Parfaite il boss. »
« Ma, la douce signora ne devrait plus tarder, j’ai hâte de me placer entre ses seins à elle aussi. »
« Vous n’aimez pas les miens boss ? »
« Ma, si bien sûr, ma je préférerais être au paradis de ma regina. »


En réalité, le parrain de toute la pègre de Yume no Sekai, était une peluche dauphin squattant la poitrine d’un de ses servantes comme d’un fauteuil. Bien que cette servante soit une Oni d’une taille dépassant les deux mètres de haut très facilement, possédant une corne rose sur la tête, elle reste tout de même heureuse de servir de support à son boss. Le boss de la mafia de Rosa, c’est lui, le grand parrain Delfino.

_________________



Dernière édition par Dead le Sam 28 Mai - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Mer 27 Avr - 20:52

Bon sang, comment je peux être aussi malchanceuse? Je vais finir par renommer Oméga Scoumoune tient. J'avais, telle une touriste paumée, une carte de mon propre royaume dans mes mains, à la recherche de mon chemin pour le Parc Descartes. Il n'y a que moi pour faire ça. Je me baladais sans guardes avec moi, juste mes deux coéquipiers habituels. Même si c'est amusant, ils ont échangés de couleurs.

Je voulais m'y rendre pour une promesse faite à quelqu'un (enfin, comment vous dire ça, c'est ue lettre d'amour mais j'y vais surtout parceque je me fais chier au château et que ça me donne une excuse pour faire un truc autre que de me plaindre hein.). Je dois arrêter les promesses, ça m'entraîne vraiment dans les problèmes hein. Je crois que je viens enfin de trouver le parc ! Woa! Quel exploit! J'en rangeais ma carte en soupirant, dans ma nouvelle tenue qu'on m'avait faite. Un ensemble haut le corps dans les tons inversés du bleu et du rose.

J'ai même coupé mes cheveux d'ailleurs!...En vrai je les ais pas coupés. Ma Scoumoune a fait que je les ais coupés sans faire exprès avec mes cascades en série. Pour se couper les cheveux par accident, y'a que la Reine de Rosa pour le faire ! D'ailleurs...Pourquoi suis-je encore Reine ici? J'essaie de me trouver un but...Mais je n'ai tellement pas d'interêt pour Rosa, sincèrement, c'est avoir mit le premier boulet passant par ici au trône afin de faire figure politique et royal aux yeux des habitants, pour éviter l'anarchie.

Je marchais en vous racontant tout ça en mode brisons le 4e mur, tandis que les deux me suivaient sagement. Depuis un moment ils arrêtent de se disputer, voir je les entends presue plus parler, et je n'ai pas de raisons à ça.

Bon, maintenant comment aller plus loin? Réfléchis Juliette, tu as déjà oublié ce qu'on t'as dit? Je me dirigeais vers le guichet en dépassant je suppose tous les gens faisant la queue pour poser ma petite question sur le machin noir, le...Le Papier noir ou..Le Ticket! Ticket! C'était le Ticket noir ça me revient. Une espèce de clef secrète vers le coté sombre de mon royaume.

J'obtenus mon morceau de papier et me dirigea vers là où je devais aller. Allons, j'ai déjà assez décrit, me forcez pas à tout dire non plus ça va hein, c'est qu'un chemin et une barrière à emprunter. Après quoi je fus enfin là. je ne craignais personne ici, je suis immortelle à contre-coeur, telle Frisk et sa Détermination, je repop car un squelette s'amuse de mon cas.

J'appelais donc après le type à la lettre, comme ça je vois qui c'est, c'est bien, j'aurais fait ma quête d'aventurier et ensuite je retournerais m'ennuyer dans mon château.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Mar 3 Mai - 16:55

Ma, ie soui Delfino !

La signora est enfin rentrée à l’intérieur du parc Descartes, ce grand parc au lourd secret d’abriter peste, malfrats et assassins en tout genre. Nous sommes le côté sombre du royaume rose, mais c’est aussi grâce à nous que ce royaume ne peut se faire marcher dessus par d’autres. Nous protégeons sa façon de vivre  pour éviter démocrate ou autre dictateur venue pour changer les choses. Il boss est une personne très conviviale, adorant l’odeur des femmes mais aussi la présence de la famiglia autour de lui. Ne vous avisez jamais de toucher à un seul cheveu d’un membre de la famille où vous risqueriez de subir la colère du parrain de la plus grande puissance de Yume no Sekai, le boss de la mafia, Delfino. Qui suis-je ? Un assassin tapis dans l’ombre, un espion de longue date aux côtés de cet être que je nomme patron, plus précisément, il boss.

De mes plumes noirs et enchevêtré dans un brouillard de ténèbres, j’observe la jeune fille entrant dans le par cet vaguant hasardeusement, appelant à l’homme ayant écrit la lettre d’amour. Il boss l’attendez avec impatience depuis plusieurs jours, nous lui avions tous dit que poster des lettres sans une adresse de rendez-vous ou un nom était inutile. Dommage qu’il n’est comprit cela que deux semaines après ses premières tentatives pour conquérir le cœur de la dame, les autres lettres n’ont jamais atteint le château de la jeune fille ou même quand elles l’ont atteint, la regina ne pouvait savoir où se trouver l’élu de son cœur. Enfin, je m’avance peut être un peu trop, il boss la porte dans son esprit comme sa promise, mais je ne pense pas que la jeune demoiselle ne veuille d’une peluche comme amant.

Volant en direction de la signora, descendant de mon perchoir d’oiseau, j’assombris le ciel au dessus de ma cible. Je dévoile ma descente et ainsi repousse toutes crapules qui auraient voulut s’en prendre à notre invité d’honneur. Nous sommes peut être la seule grande mafia de Rosa, mais nous ne sommes pas à l’abri d’autres mauvaises graines voulant se faire un nom. La loi du plus fort est toujours la meilleure, alors peut être que certains auraient l’idée de nous abattre pour devenir les meilleurs. Un corbeau en face d’une reine, cela ressemble presque à un conte de fée. Sans ne prononcer un seul mot, un simple regard supplément d’un geste de mes ailes afin qu’elle me suive jusqu’au véritable commanditaire. Il boss l’attend sur la poitrine de Pink, je ne commenterais pas le comportement de notre parrain mais parfois il exagère tout de même, nous avons une invité d’honneur tout de même. La peluche plaçait sur le bonnet de ma cher camarade commença alors à parler sous un accent italien qui ne fait rien douter.

« Ma, benvenuti a tu mia amore. Ma, je suis Delfino, le parrain de la mafia de Rosa mais aussi celui qui t’as envoyé toutes ses lettres. Ma, je voulais te parler. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Mer 4 Mai - 21:26

Je sursautais en voyant se poser en face de moi un corbeau, et pour le coup, c't'une grosse bestiole, la vache ! (C'est un corbeau, pas une vache! / Ta gueule Oméga!)

Vu qu'il ne m'attaqua pas, je pense qu'il n'est pas venu à moi en mal. Je gardais tout de même un oeil intriguée sur ce personnage qui avait plutôt l'air Arancionnien avec son coté hybride. Les garçons surveillaient autant que moi attentivement l'inconnu mais comme il me fit mine de le suivre, je suppose qu'un brigand malhonnête n'agirait pas comme ça.

Il est sûrement en lien avec mon admirateur secret. Sauf si c'est lui? J'en eu les yeux plus ronds, le regardant de haut en bas. Mais de un je suis venue par curiosité hein, de deux je suis pas zoophile!

Je marchais derrière lui en réflechissant, je devais sûrement me tromper? Je tournais la tête vers mes entités qui volaient paisiblement comme de légères plumes dans une purée de pois. Pas d'odeurs pourtant, mais l'air environnant était teint d'un voile ténèbreux.

Mes talons hauts claquaient dans le silence qui règnaient sur le petit trajet. Une mélodie me vint en tête, je me mit à la fredonner en regardant mes compagnons d'un air neutre. Je n'étais pas si angoissée que ça dans ce lieu, ma poisse m'avait déjà fait pires frayeurs.

Eeeet, je découvrais enfin le vrai commanditaire des lettres. Sur l'instant, je regardais en face de moi, puis le corbeau, avant de pointer du doigt le duo en demandant :

"Mon Commanditaire est une fille?"

Mais je suis pas lesbienne non plus! J'ai tant de clichés sur moi dans ce royaume? Pourquoi je m'étonne avant ma malchance please? Avant de me rendre compte que c'est le petit truc en forme de dauphin qui est le fameux fan. Oulala, mais on me prend pour quoi en vrai? Zoophile et Peluchophile? Et Pedophile vu la taille de la bestiole? Raaaah mais c'est un canular, rassurez moi?

Je tirais une tête de six pieds de long et j'ai failli croire que ma bouche ferait comme celles dans les mangas, à s'étendre jusqu'au sol en mode : Waaaaaaaaaaaaat.

Delfino, parrain de la Mafia de Rosa...Mes partenaires étaient surpris et me soufflèrent que c'était un honneur qu'un parrain de mafia s'intéresse à moi. (Alpha: Surtout Oméga, pour moi ce type ne pense qu'à ton grade et ton fric. Fais attention. / Oméga : Mais non voyons, un Parrain de Mafia c'est honorable et franc!) Mais en vrai, j'étais plutôt à penser...

C'est mignon tout plein hein, mais...Mais non. Je refuse, je peux pas désolé. Je m'attendais pas à un Apollon, mais encore moins à ça. Il voulait me parler? J'attendais qu'il se déclare avant de balancer un rateau avec violence.


_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Lun 9 Mai - 14:16

Les ambitions du parrain

Tout cela devait être dur pour la pauvre petite. L’oiseau voyageur de la chance ne devait surement pas s’attendre à devoir subir ceci, cette scène bien qu’amusante d’un œil extérieur devait être horrible pour la jeune reine rose. Son nouveau style, son nouveau look, tout plaisait à ce cinglé de dauphin pourtant ne plaisantant jamais sur ce genre de chose qu’est l’amour. Il est libertin est se permet de nombreuses choses mais lorsqu’il s’agit de l’amour, du véritable il ne se dément pas et ne se retient pas non plus. Le dauphin italien se retrouvait donc face à celle qu’il surnomme son "amore". Le parrain de la mafia ne fit aucun geste, demandant simplement quelque chose à la demoiselle qui le tenait, placé entre ses seins. Les secondes qui suivirent furent presque magique. Alors qu’une sorte de lien imaginaire se créé entre les deux acolytes, leur positionnement, mais aussi leur forme changèrent.

Devenant une peluche d’une taille conséquente mais incapable de bouger, Rose, surnommé Pink par ses camarades s’était métamorphosé en une peluche rhinocéros à la corne rose. La peluche devait mesuré dans les deux mètres et été surement d’une douceur inimaginable, un vrai coussin sur lequel vous pourriez vous allonger. Devant elle, posé contre, un homme à la beauté semblable à celle d’Appolon souriait belliqueusement. Son chapeau cyan, son cigare entre ses dents de requins, ses lunettes de soleil plaçaient sur son nez, un bouc et de longs cheveux aux couleurs de la mer. En costume et cravates, il se leva doucement alors que sa chemise était semi-ouverte donnant vue sur ses muscles de compétition. L’homme tout de bleu vêtu se dirigea vers la reine de Rosa alors que son ami corbeau venait de mettre en marche le quarante-cinq tours sous une musique de jazz. L’homme laissa doucement descendre ses lunettes doucement le long de son nez pour observer droit dans les yeux, son amore.

« Ma, signora, m’accorderez-vous cette danse ? »


Des yeux eux aussi d’un bleu majestueux, pourtant, il était bien la même personne qu’auparavant, la peluche dauphin placé sur la poitrine de sa camarade rose. Le parrain de la mafia de Rosa est composé de bien plus de secret que n’importe qui aurait pu le penser. Charmeur malgré ses attitudes décadentes, il attendait que la jeune reine prenne sa main afin de commencer à danser avec elle durant exactement la durée de la musique. Après cela, même si elle n’accepterait pas, son corps redeviendrait celui d’une peluche. Après que la musique soit terminée, au sol sans aucun moyen de bouger, il annonça tout de même à la jeune femme.

« Ma, signora Julietta, j’ai de nombreuses choses à vous dire et à vous demander. Ce monde, soyez à mes côtés et devenons les maîtres de celui-ci. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Lun 9 Mai - 20:17

Oulà, plus j'en voyais, moins je comprenais. Le changement de forme pour l'un et l'autre, c'était à ne plus en croire. Et le type qui était maintenant sur la peluche..C'était toujours le dauphin de tout à l'heure? Je restais éberluée, le regard fixe et les yeux si grands ouverts que je me demandais si je n'allais pas rester bloquée comme ça. Ma bouche faisait une petite moue vers le bas comme pour exprimer que justement, j'en étais incapable, de m'exprimer. Mes acolytes regardaient aussi ce spectacle mais avec moins d'étonnement. Ils ne savaient pas, en le voyant approcher de moi, si ils devaient faire de même pour me défendre ou au contraire s'éloigner, aussi intrigués l'un que l'autre de ce que comptait faire ce type.

J'aurais pu complimenter son physique très séduisant pour l'avis d'une majorité des femmes, mais j'étais très stupéfaite, encore sur la transformation, et surtout qu'il ne faisait rien pour arranger les choses, m'entraînant dans une danse. Pourquoi j'ai bêtement hoché la tête? C'était instinctif que de répondre oui. C'est un peu une question réthorique mais : Est-ce là de la malchance ou de la chance?

Alpha et Oméga tournaient autour de nous au rythme de nos pas, gardant un regard de garde du corps malgré tout. J'étais si prêt de cet homme. Voir limite collée à lui durant la danse. Il sentait une odeur maritime, ses yeux donnaient la sensation qu'ils contenaient de l'eau de mer, et dans ses mouvements, on aurait dit un dauphin qui nageait, entraînant dans sa danse et dans les profondeurs de l'océan sa partenaire.

Mais je le repoussais gentiment au dernier moment de la danse avant que la musique ne s'arrête, sortant de ma torpeur étrange. Que m'était-il arrivée? Le regard Bilouteux et dirigé vers le sol, j'avais encore les bras tendus devant moi après l'avoir repoussé, le dos un peu recourbé.

Alpha et Oméga prirent immédiatement le droit de se remettrent à mes côtés tandis que le jeune homme, se prenant pour Cendrillon, redevint une Peluche. J'hésitais un instant avant de le ramasser délicatement dans un geste saccadé.

Le tenant loin de moi, mais le tenant entre mes mains, je l'écoutait me parler. Il a des choses à me demander, pourquoi ne pas etre venu jusqu'à moi, pensais-je? Tirant une tête en rapport avec ma question, soit un air aux sourcils froncés et à la moue relevée.

Après quoi, il me parla de devenir ensemble les maîtres de Yume No Sekai. Je gonflais mes joues avant de lacher un rire très jaune.

"Attends, attends, attends ! Quoi?... Non mais... Pfff...*je buggais, ne sachant pas quoi placer en premier dans mes idées* Excusez moi mais...Mais non ! E-Ecoutez, je vais devoir me faire comprendre gentiment hein? Vous auriez pu déjà venir jusqu'à mon palais pour ça, et de deux : Non, je ne veux pas devenir maitre du monde."

Je le posais au sol suite à ça avant de reculer de trois pas environ, surveillant de ne pas me cogner à quelque chose derrière moi :

"Je n'ai jamais voulu de cette vie, je n'ai jamais voulu de tout ça, moins j'en veux, plus j'en ai."

J'aurais bien écriais : "Pourquoi??" juste après, mais même Dead ne m'apportait pas mes réponses désirées. Je restais à distance du petit groupe, me tenant limite à mes acolytes.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Mar 17 Mai - 18:56

Ma non plus

La pauvre enfant venait de refuser, se sentant gênée de cette discussion et de ce qu’il venait de se passer. Les deux êtres l’un en fasse de l’autre ne savaient quoi dire. Derrière la peluche, ces deux compagnons d’armes se demandés comment réagir, il ne savait quoi dire. Au fond, ils savaient déjà ce qui allait se passer mais ils ne voulaient y croire. Leur patron, mais aussi l’un des membres de cette famille étrange, le plus respectueux d’entre eux malgré ses actes mauvais, ils ne voulaient que son bonheur. Le dauphin au sol, lunette de soleil revenu sur son museau, borsalino cachant une partie de son visage, le voilà dans une situation difficile. Allait-il répondre à sa "bien-aimée" ? Elle recule, prête à s’enfuir alors que le boss contemple peut être pour la dernière fois celle qui l’aime.

« Ma, la vita del poveri delfino. Ma ce una storia che si fa scribere. Julietta, pourquoi je ne suis pas venue à ton château pour te rencontrer ? Car si tu aurais reçus la visite d’une peluche tel que moi alors que tu es una regina, quel aurait été ta réaction ? Ma, tu ne m’aurais certainement jamais adressé la parole. »

Le parrain de la mafia n’avait pas tord, personne n’accepterait en sa demeure un étranger et encore moins lorsque l’on a un physique si particulier. Il ne répondit que par ces mots, il ne peut bouger, ni respirer, c’est comme s’il était mort. Un objet n’ayant que conscience mais plus aucun moyen de mouvement, n’est-ce pas étrange ? N’est-ce pas impossible ? Et pourtant si car nous sommes dans le monde de Yume no Sekai. Rose s’approche alors vers le patron pour le replacer au même niveau que précédemment, il refusa et demanda d’être placer sur sa tête ou son épaule. Ce qu’elle fit ensuite afin d’éviter de le contrarier plus qu’il ne l’était par cette situation. Ce n’est pas la jeune rose qui l’avait mit dans cet état, c’était sa malédiction. S’il avait pu au moins savoir ce qu’il lui attendrait, il n’aurait jamais posé les doigts sur d’autres diamants. L’épervier, le nom donné au corbeau assassin, ne savait quoi faire dans ce moment autant gênant que sous tension. C’est alors que le dauphin reprit à nouveau la parole.

« Ma, quand au fait de devenir roi du monde, oublie cela. Je ne le veux pas personnellement non plus, c’était pour te prouver que je suis prêt à tout pour toi. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Mar 17 Mai - 23:35

Sur l'instant, j'avais comme la sensation que l'ambiance un peu fofolle de ce petit groupe était redescendu. Je ressentais limite un profond malaise tout à coup et mes deux compagnons me jettaient des regards interrogateurs quand à ce que nous allions faire. J'avais des sueurs froides car ma malchance n'allait pas tarder à frapper on dirait. Ca sentait le roussi pour moi.

Je ne comprenais pas un traître mot de la peluche quand elle se mit à parler en Italien. Puis il reparla dans ma langue. Comment aurais-je réagis face à un peluche? Eh bien je l'aurais sûrement confondu avec un Arancionni vu qu'il a une apparence animalière et je ne fais pas de discrimination a sujet des apparences. Je ne l'aurais pas ignoré car il était une peluche, mais parceque j'ignore déjà l'envie de vivre à la base.

J'aurais aimé lui répondre ça mais je me sentais trop mal à l'aise pour l'ouvrir. Il ne se posait plus au même endroit qu'à son apparition avec sa grande amie aux gros seins. Et le Corveau semblait nerveux sans pour autant réagir. Pourquoi autant de tension tout à coup bon sang? Ils me prenaient par les sentiments là ! J'en avais le visage crispée sur l'émotion de la pitié, les sourcils opposés au froncement et la moue.

Sa dernière phrase me fit pencher légèrement la tête sur ma gauche dans un air de fille qui découvre un secret sur un garçon. C'était touchant et j'y voyais de la sincerité. Je ne pensais pas qu'un Parrain de Mafia se laisseraient ainsi tourmenter par ses sentiments. J'étais curieuse de savoir pourquoi il était attiré par moi et non pas par quelq'un qui aime la vie.

Je m'approchais de lui à petit pas, les mains jointes sur ma poitrine avant de le prendre dans mes mains, me permettant celà en étant en face d'un géant. Je le regardais, cette toute petite chose en peluche et en dauphin dans mes mains. J'avais les yeux d'une enfant qui observait un moineau blessé sans savoir quoi faire pour l'aider.

Est-ce que je ressentais de la peine pour lui? Je me laissais tomber à la renverse pour m'asseoir sur Alpha qui a réagit. Quand je fais mine de tomber, je sais que l'un des deux fera mon siège pour l'occasion. Après quoi je soupirais avant de le questionner, tout près de mon visage et de mes yeux verrons, comme si deux personnes au lieu d'une l'interrogeait :

"Pourquoi m'avoir choisit moi? Vous savez, je déteste vivre, je veux mourir, Dead m'en empêche. Et je ne vous aurais jamais ignoré pour votre statut de peluche, mais parceque j'ignore déjà l'envie de vivre à la base. Dites moi plutôt comment vous en êtes arrivé là. Je dois vous connaître avant toute chose non?"


Je faillis dire "L'amour ne se fonde que lorsque les deux n'ont plus de secrets pour l'autre." Mais ma bouche fut scellée à ces mots. Je ne lui parlerais de moi que si il m'en donne le courage et l'envie.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Dim 22 Mai - 19:09

La storia della Delfino famiglia

Entre les mains de la reine de cœur, devant son doux visage en peine de ce qu’il venait de se passer. Le parrain n’est pas dans un état que l’on qualifie de force, faire pleurer une jeune femme va à l’encontre de tous les principes d’une personne correcte. Des meurtres, des génocides, des viols, tant de chose commises par un seul homme et pourtant, il ne ferait jamais pleurer une femme de façon direct. Par de nombreux chemins, il a choisit celui de détruire, mais cela signifie aussi détruire ce qu’il est. Trop tard pour revenir en arrière, ce moment ne doit être que vérité, jusqu’au simple mot vérité lui-même, aucun mensonge ne sera retranscrit dans ses paroles. A quoi cela sert ici de mentir ? Il doit et se doit de faire face à ce qu’il est, ne demandant rien d’autres. Il sait déjà que tout est perdu, pourquoi continuer sur cette voie ? Est-ce que l’un de ses acolytes peut lui dire quoi faire ? Même si c’était le cas, l’homme, le chef de la famille parlait à ce jour sans aide, seulement avec son cœur et son âme.

« Ma, choisir une fleur devant le pré a toujours été facile. L’Homme, depuis sa création a toujours rêvé de grandes choses, la curiosité l’attire et lui fait prendre parfois des chemins étranges. Ma, je ne suis pas un grand sage ni un philosophe, mais je sais une chose, lorsque l’on aime, on ne choisit pas. »

Il s’arrête quelques secondes, des secondes qui étaient une éternité pour ceux en dehors du spectacle. Rose et l’épervier savent tous deux qu’il ne faut rester ici plus longtemps, les laisser dans un certain cercle d’intimité. A l’aide de la carrure imposante du démon rhinocéros, le corbeau survola la zone pour ordonner un écart de toutes personnes dans le secteur. Les espions seraient bien sûr châtier pour avoir tendue l’oreille, une phalange leur sera retirée s’ils coopèrent, sinon ils subiront un puissant retournement de façade par ce monstre dépassant les trois mètres de muscles. Une fois seule, le dauphin continua son discours, expliquant par la même occasion qui il était. Il commença alors son histoire.

Juliette n’était pas la seule maudit, le parrain avant son arrivé dans ce monde n’était rien d’autre qu’un amas de coton, une peluche, sans pensées ni sens. Lorsque la porte de Yume no Sekai s’est ouverte pour lui, il avait obtenue ce merveilleux corps, ce corps de rêves mais aussi le don de parole, le don de réfléchir, le don de rêver. Tout peut arriver dans ce monde, alors on peut tout rêver et tout faire. C’était ce qu’il se disait, il continua après un léger soupir. Il était allé trop loin, pensant que tout lui été permit, il s’engagea à l’intérieur de la mine de diamant. Il récupéra un diamant, puis un second et une voix résonna dans sa tête, « Tu n’as le droit de prendre qu’un diamant, reposes le second que tu as pris. ». Il n’y prêta pas attention et récupéra un troisième diamant par-dessus le marché. Le gardien de la caverne apparut alors, la fée de la malchance comme elle fut surnommé par le dauphin. Elle lui jeta un sort, une malédiction le transformant à tout jamais sous cette peluche, cette peluche qu’il était autrefois, mais aujourd’hui, il avait ce don qui se retrouve être une malédiction. La douleur, il ressentait la douleur et une peluche ne peut pas se défendre face aux dangers de ce monde. Bien plus tard, alors qu’il fut jeter comme un déchet par la gardienne des lieux, il rencontra Rose, surnommé Pink parce qu’elle le veut ainsi. C’est alors qu’ils décidèrent ensemble de bâtir cette famille mafieuse. L’idée venait de Delfino, pourquoi ? Il en avait aucune idée, simplement qu’il voulait faire ce qu’il lui plaisait, alors il l’a fait.

Par la suite, le parrain s’entoura de personnages qu’il considérait comme des amis, non, plus encore des membres de sa famille. Au fur et à mesure qu’ils évoluaient dans ce monde, la capacité du dauphin se ressentait, il commençait à la maîtriser et peut à présent échanger sa malédiction avec quelqu’un pendant un court laps de temps. Mais il ne s’arrêta pas ici, se serait trop facile de ne dire que les bons côtés du personnage. Delfino avoua tout de même ses nombreux crimes, jusqu’au plus horrible. Meurtres, viols, vols et bien d’autres choses horribles encore. Dans un monde où vous êtes considérés comme le plus faible, vous devez vous démarquer pour être respecté. Voilà sur quoi il termina son histoire.

« Ma, tu peux me détester, ma je ne changerais pas. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Juliette
Rosa (Equilibre) - Rang 4
Rosa (Equilibre) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Dim 22 Mai - 21:53

Je l'écoutais raconter son histoire en restant concentrée sur lui. Assise à même le sol afin de ne pas rendre fous mes genoux en étant longuement agenouillée. On peut donc dire que Yume No Sekai est vraiment étrange, à prendre n'importe qui. Ce type m'aurait fait pensé à un Yokai, devenant d'un être immobile à un être mobile et vivant.

Son Histoire suivait une certaine logique. Quand on vit l'immobilité, on devient ensuite la personne qui veut faire le plus de choses dans sa vie, quitte à prendre des risques. Je me demande si cette fée existe encore...J'aurais pu aider ce type, mais je me demandais surtout si elle était apte à effacer les malédictions comme...Comme...Oméga? Il a beau être un bon ami, il m'a mené à cette vie que je considère comme l'enfer dans ma tête. Je dois y mettre un terme, peu importe les sacrifices égoïstes.

Sa famille, son idéologie et sa vie actuelle... Moi ma famille n'est pas de ce monde, mon idéologie n'existe pas, et ma vie n'en ait pas une. Parfois j'envie les gens. Je suis vraiment la plus maudite de ce coin. Je suis capable de subir des choses atroces sans en mourir, juste parceque le Karma me déteste. Nombre de fois j'ai dévalé les escaliers à m'en briser les os, j'ai bouilli en Rosso, j'ai mourru dans le froid de Bianchi, et j'ai erré jusqu'à la mort dans le désert de Giallo...Puis je reviens. Comme un jeu vidéo, un game over, puis on peut recommencer la partie. Indéfinimment, et la sauvegarde ne disaparaîtra jamais.

Rien que de repenser à la douleur que je subie avant de trépasser et revenir, j'en voulais à Dead, à Oméga, à tout le monde limite ! Je commençais à avoir pitié de ce dauphin dans une situation de malédiction comme moi, malgré que moi je n'ai rien demandé à la base.

Mais quand il me parlait de ses crimes...Il avait récité toute une vie, et des tragédies que je ne saurais supporter. Comme si mon côté humain, celui qui veut mourir mais qui ne veut pas voir les autres mourir écoutait, outrée.

Je tolère les petits crimes de bas étage, voir limite les meurtres en fonction de la cible. Mais la torture, le viol, ce genre de choses...Sont abominables. Je voulais mettre fin à ma vie par une mort rapide. Ces crimes là sont sadiques et inhumains, c'est un fantasme de l'homme, répugnant...

Je pense qu'il a remarqué mon changement de visage, d'un visage prenant de pitié à un visage prenant de mépris. Il a bien dit que je pouvais le détester, qu'il ne changerait pas? Je n'ai rien prévu avec lui à la base. J'avais juste de la peine pour ce type qui avait si brusquement changé d'attitude.

Je me levais avant de laisser la peluche aux bras de sa partenaire. Un visage de souverraine outragée, honteuse d'avoir affaire avec un type qui méprise la vie humaine à ce point. Je tournais les talons avant de marcher entre mes entités. Les deux me lançaient des regards un peu désolé. Surtout, surtout Oméga. Il est conscient de ce qu'il m'a fait vivre. Je me demande par hasard si ce n'est pas un Yokai qui hanterait les gens à les maudire jusqu'à la mort. Ca y ressemble de loin.

Je ne jettais pas même un regard derrière moi. Il apprendra à se déplacer jusqu'à mon trône s'il veut me parler. Pas besoin qu'il change, ses crimes resteront marqués dans la pierre, comme celui qu'à commit Oméga de me tuer.

J'ai comme un nouveau but : Trouver cette fée pour m'exorciser de ma malchance une bonne fois pour toute. Qui sait, soit je mettrais enfin un terme à ma vie en paix, soit j'y retrouverais goût...

Je n'ai pas encore quitté ce lieu mystique et sombre, si l'autre veut m'arrêter et me dire quoi que ce soit, je ne suis pas encore partie.

_________________
Musique du Gold Jack :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   Sam 28 Mai - 13:19

Changer

La merveilleuse rose prit alors la fuite, dans un calme des plus impressionnants. Un véritable retournement de veste, toute sa peine s’est envolée par les mots du parrain qui expliqua son histoire mais aussi ses mauvais pas. Elle le dépose sur le fauteuil où peu de temps auparavant était installé la géante démone colossale. Elle ne pouvait le remettre aux mains de ses acolytes, ils s’étaient tous écartés pour les laisser seul à seul. Mais l’épervier à tout de même observer la situation, il vint se placer aux côtés de son patron, perché sur le haut du canapé délabré. Aucun son ne sortit de son long bec calibrer comme une munition d’arme à feu. Il baissa lentement la tête aux mots de son chef dont on ne pouvait connaître l’émotion, mais l’on pouvait l’imaginer. Non pas de la rage ou de la colère, ni de la peine, du dégout pour lui-même peut être. Il est une vérité, le dauphin ne pensait faire le mal au début, c’est qu’après qu’on ne lui dit que les questions se posent, toutes ces femmes, ces hommes et ces enfants, violés, massacrés et j’en passe. Au moins, on ne pouvait dire qu’il était raciste, peut importe qui vous étiez, le même résultat vous attendez entre ses nageoires. Les griffes roses de la mafia commençaient doucement à encercler Yume no Sekai, mais peut être que ces derniers moments retarderont l’avancé de celle-ci, retarderont les capacités de celle-ci à s’étendre, retarderont les ambitions de Delfino.

Alors que tout semble perdu, Rose, la démone courut dans la direction de la reine de cœur pour la retrouver. Lui dire quelque chose, avant qu’elle ne quitte définitivement ce lieu magique, non, maudit. La magie qui entoure ce lieu ne permet pas de rendre des sourires aux enfants, elle cache simplement une monstrueuse vérité de la vie à Rosa. La vie de l’argent, seul royaume du monde des rêves possédant un esprit si particulier quand à l’argent, seul royaume qui possède un système monétaire avancée. Rose, essoufflée devant la reine, reste tout de même bien plus grande qu’elle. Sa taille impressionnante couplet à sa légère stupidité ne fait pas d’elle une personne capable de passer inaperçus. Elle hurla sans le vouloir, ma reine, en accourant vers Juliette. Bien que le royaume rose tienne en son cœur comme un symbole unique la jeune Juliette, ce n’est pas le cas de tous les bandits du parc. Pink de son surnom ne lui dit alors qu’une simple phrase rapide avant de se mettre en position de garde du corps pour protéger sa reine.

« Veuillez excuser il boss, il est un peu bête et son cœur est noir suite à la malédiction qu’il a reçu, mais il peut changer si vous lui donnez cette chance, j’en suis certaine. Veuillez à présent ne pas rester dans les parages, je m’occupe des bandits. »

Juliette est surement en danger ici, le rhinocéros chargea sa corne en avant dans une direction un peu aléatoire à première vue, mais après un second regard plus attentif, vous pourrez observer qu’elle vient de fracasser un pilier derrière lequel était cachée une horrible crapule en joue pour tirer sur la jeune fille. Un combat contre des bandits fut reporté le lendemain dans la presse matinale de Rosa, le Parc Descartes aurait subit de léger dégâts, mais l’on aurait retrouvé plusieurs bandit dont les os auraient été broyés avant d’être éjecter du parc. La mafia de Delfino a évité de trop ébruité l’affaire et à fait changer les détails de l’intitulé de l’annonce pour que ce problème passe comme des criminels qui auraient tenté de voler les caisses du parc. Les journées de la mafia rose continuèrent comme habituellement à la suite de cet évènement.

« Ma, j’espère bientôt vous revoir ma chère princesse. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-onirique.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il boss e la regina [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il boss e la regina [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» Mon Big Boss motard
» Waaagh du boss ouvr'boite
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Onirique :: Le monde des rêvesTitre :: RosaTitre :: Parc Descartes-
Sauter vers: